Au pays des contes de fèves

Tous les mardis sur le marché de Louvain-la-Neuve, à Gesves ou dans les festivals foodtruck, les curieux et les gourmands se donnent rendez-vous pour voir Céline Bouzegza, chocolatière de son état, fabriquer de délicieux chocolats derrière la grande vitre de sa pimpante camionnette couleur chocolat au lait. Les Contes de Fèves, c’est la seule chocolaterie mobile et éthique d’Europe.

Céline Bouzegza adore le chocolat. Alors institutrice dans une école primaire, elle s’inscrit par curiosité dans une formation en cours du soir en boulangerie-pâtisserie et en chocolaterie-confiserie. « J’ai toujours été une vraie amatrice de chocolat. Une fois que j’ai commencé à le travailler, j’ai décidé que je ne voulais plus m’arrêter. J’ai donc donné ma démission et ai décidé d’en faire mon métier » se souvient la chocolatière.

Mais lancer une chocolaterie artisanale dans une région rurale – elle est installée à Gesves, dans la Province de Namur – n’est pas une mince à faire. Les stages que Céline a réalisés chez des artisans chocolatiers lui ont appris que, s’il y a une vraie clientèle pour du chocolat de qualité, il est nécessaire de se déplacer pour aller à la rencontre des clients. L’époque est à la streetfood – la cuisine de rue – et aux foodtrucks, ces camions tout droits venus des Etats-Unis qui proposent une gastronomie urbaine originale et de qualité. Et pourquoi pas un « chocolatetruck » ? L’idée est originale: installer dans un camion un atelier de chocolaterie mobile et produire les chocolats devant les clients et les passants.

Le camion, entièrement vitré sur un des deux côtés, a spécialement été conçu pour la chocolatière : « Mon camion comprend un petit espace de vente et un plus grand pour l’atelier, dans lequel trône la pièce-maîtresse de l’installation : la fontaine de chocolat. C’est là que je fais toute ma production. » Derrière sa grande vitre, Céline Bouzegza joue la carte de la transparence : elle tempère, mélange, façonne et assaisonne les petites douceurs carrées qu’elle vend de l’autre côté du camion. « Souvent, les gens s’arrêtent pour me regarder. Le chocolat, tout le monde aime cela mais sa fabrication reste mystérieuse. On fait rarement cela à la maison. Travailler dans le camion, cela me permet à la fois d’aller là où sont mes clients et en même temps de leur montrer comment est produit ce qu’ils vont acheter » explique-t-elle.

Les chocolats des Contes de fèves sont mobiles mais éthiques aussi. Pour sa production, Céline Bouzegza privilégie les produits locaux et/ou provenant de circuits certifiés équitables. « J’aime le chocolat. Je ne vois pas l’intérêt d’y ajouter des arômes ou des colorants. Toute ma gamme est réalisée sans conservateur et autre lécithine de soja. Je propose des produits les plus sains et naturels possibles » s’enthousiasme l’artisane. Assez vite, elle a également porté une attention aux besoins spécifiques des allergiques : tous ses chocolats sont donc garantis sans lait animal, œuf ou fruits à coques.

Un bon chocolat éthique, des produits naturels et des associations originales, quatre roues et une grande vitre, c’est les ingrédients de la recette secrète des chocolats de Contes de fèves.

Pour en savoir plus

www.contesdefeves.be

La Une Le fil info Partager
Aussi par La vie de nos partenaires