Accueil Sports Football Football belge Anderlecht

La commission de review fait poursuivre Lukasz Teodorczyk après son geste d’humeur contre Genk

Convoqué devant la Commission des litiges de l’Union belge le mardi 31 octobre, Lukasz Teodorczyk devrait écoper d’un ou deux matchs de suspension pour son coup adressé à Joseph Aidoo (Genk). Si ce scénario se confirme, il manquera le « Topper » contre Bruges le dimanche 5 novembre.

Analyse - Temps de lecture: 3 min

Il n’en pouvait pas être autrement. Lundi, en début de soirée, l’Union belge a indiqué que la Commission Review avait pris la décision, à l’unanimité, de faire poursuivre Lukasz Teodorczyk pour son geste de mauvaise humeur à l’encontre de Joseph Aidoo à quelques minutes de la fin de la première période entre Anderlecht et Genk dimanche. Tous les observateurs avaient été surpris que Bart Vertenten se contente de sortir un carton jaune pour le Polonais qui méritait la rouge sur ce coup-là.

Une erreur qui devrait être gommée par l’intervention de la Commission Review qui devrait empêcher le meilleur buteur de la saison 2016-17 de disputer le premier « Topper » de la saison face au FC Bruges le dimanche 5 novembre.

En effet, « Teo » a été informé qu’il devrait se présenter devant la commission des Litiges de l’Union belge le mardi 31 octobre. Une date qui n’arrange pas du tout Anderlecht. Tout d’abord parce que ce jour-là, le Sporting affrontera le Paris Saint-Germain sur ses terres pour le compte de la quatrième journée de la phase de groupes de la Ligue des champions. Le Polonais ne sera donc pas là pour expliquer son mauvais geste. Ensuite, ce rendez-vous dans une semaine n’est pas anodin puisqu’il est quasiment assuré que Hein Vanhaezebrouck ne pourra pas compter sur Teodorczyk contre Bruges.

Concrètement, la Commission des litiges écoutera le parquet de l’Union belge et Anderlecht avant de statuer sur la sanction que le joueur mérite. Si suspension il y a, et cela devrait être le cas étant donné qu’Orlando Sa avait écopé de deux journées de suspension pour le même type de geste, Anderlecht aura jusqu’à jeudi midi pour décider de faire appel ou non de la sanction. Mais, même un appel ne permettra pas à l’avant-centre d’affronter les Blauw en Zwart. En effet, l’appel sera jugé dès le vendredi 3 novembre soit 48 heures avant le « Topper ». Hamdi Harbaoui et Robert Beric, les deux autres attaquants du noyau anderlechtois, peuvent d’ores et déjà se préparer à recevoir une véritable chance de se montrer dans un match qui compte.

Un choc que Sofiane Hanni pourra également disputer. Auteur d’une semelle sur l’infortuné Aidoo quinze minutes avant l’intervention de « Teo », le capitaine algérien du Sporting n’aura pas d’autres sanctions que le carton jaune brandi par Bart Vertenten. Un avertissement qui est déjà le quatrième de Hanni depuis le début du championnat. S’il est averti contre Eupen samedi (18h), il manquerait alors la venue des ouailles d’Ivan Leko. Un scénario qui vaut également pour un certain Henry Onyekuru…

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Anderlecht

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb