Accueil Monde Europe

La Belgique, terre d’accueil du gouvernement catalan en exil... Possible?

Bart Maddens, politologue à la KUL, a envisagé la Belgique comme d’un point de chute « naturel » pour un éventuel gouvernement catalan en exil.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 3 min

L a Belgique serait un choix évident en cas d’exil du gouvernement catalan. » Le politologue flamand Bart Maddens (KUL) n’y est pas allé de main morte lundi sur les ondes de la RTBF quand, à l’heure des tartines beurrées et du café chaud, il n’a pas hésité à pointer sur une carte la Belgique comme le point de chute « naturel » de Carles Puigdemont et de ses collègues du gouvernement catalan si ceux-ci devaient décider de quitter le pays prochainement.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Jean-Claude Morgenthal, mardi 24 octobre 2017, 13:02

    Amusant. Le parti d’extrême droite majoritaire en flandres, la NVA soutient et serait près à accueillir des indépendantistes Catalans qui sont pour la plupart liès à la CUP , un parti d’extrême gauche. Histoire belge à la con.

  • Posté par Vigneron Gérard, mardi 24 octobre 2017, 8:36

    Je doute qu' une majorité de belges soient demandeurs et acceptent un tel "gouvernement". MOI PAS ! Nous n' arrivons même pas à nommer un bourgmestre ds la périphérie de BRX , alors arrêtons de proposer de telles solutions.

  • Posté par Sophie Boudoir, mardi 24 octobre 2017, 1:49

    Ah, le gouvernement à l'exile... ce beau ca... mais ca se mérite! M Puigdemont, qui pretend imposer l'independence au 60% de catalans qui la refusent, n'a rien d'un leader visionnaire qui cherche le bien être de son peuple. Majorité en Catalogne et en Espagne contre, L'UE contre, les entreprises catalanes fuient avec la grande peur de ne plus avoir un cadre juridique claire pour entreprendre, les catalans vident leurs depots bancaires et ouvrent en masse des comptes dans l'Aragon (region voisine)... si ca c'est le choix des peuples c'est dommage pour la Catalogne. Ils méritent un meilleur avenir

  • Posté par Thierry Van Wemmel, lundi 23 octobre 2017, 22:17

    Eh ben ... si déjà ils n'aiment pas parler l'Espagnol, ils vont être ravis de devoir apprendre le néerlandais.

  • Posté par Dutry Gary, lundi 23 octobre 2017, 21:27

    Aaah Bart Maddens, son grand amour pour la liberté de choix des peuples s'arrête comme par hasard aux frontières de la Flandre, plus exactement dans les communes à facilités.

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs