Accueil Sports Autres sports

Ronald Desruelles, la fin tragique d’un sprinter incompris

Le recordman de Belgique du 100 m s’est suicidé dans son appartement de Phuket, en Thaïlande. Il avait 60 ans.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 6 min

Il avait disparu des radars de l’athlétisme belge depuis de nombreuses années. Ce dimanche, Ronald Desruelles, qui détient toujours les records de Belgique du 100 m (10.02) et du 60 m en salle (6.56), a été retrouvé mort par sa compagne dans la salle de bains de son appartement de Phuket, en Thaïlande. Criblé de dettes, incapable de payer les salaires des employés des trois restaurants qu’il y possédait, l’Anversois, âgé de 60 ans, n’a trouvé que la pendaison comme issue. Une fin tragique pour un homme à la carrière flamboyante et controversée. Une carrière qui s’est étendue du milieu des années 70 jusqu’à la fin des années 80 et qui a été parsemée de plusieurs médailles européennes, toutes décrochées en salle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Autres sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs