Accueil Opinions Éditos

500 euros, le prix de la cohésion sociale, vraiment?

Dès le 1er janvier, les personnes qui travaillent au moins à quatre cinquièmes, les indépendants à titre principal et les pensionnés pourront bénéficier d’un revenu de 500 euros par mois exempté de cotisations fiscale et sociale pour l’exercice de certaines activités.

Article réservé aux abonnés
Rédacteur en chef adjoint et chef du service Monde Temps de lecture: 3 min

Bon, disons-le : l’accroche gouvernementale pour nous vendre « ces 500 euros de revenus exonérés d’impôt » est plutôt sympathique. Comment ne pas être enthousiasmé à l’idée de resserrer les liens sociaux dans notre société si « dure », où l’on ne prend plus le temps de tailler une bavette avec son patient, son client, son voisin… et même ses amis, diront certains ?

De ce point de vue, la création d’un statut particulier pour le travail « libre » ou le travail « occasionnel » – des petits travaux d’appoint – a tout d’une bénédiction. Qui peut décemment se déclarer en défaveur de la mise en contact de citoyens, de surcroît avec un petit supplément financier à la clé ? Nous… Et loin de nous l’idée de vouloir torpiller la mesure avant même qu’elle soit lancée.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Guissard Jean-pierre, mardi 24 octobre 2017, 23:46

    Que pense le Conseil d'Etat s'une telle mesure?

  • Posté par stals jean, mardi 24 octobre 2017, 13:21

    Croire les bobards de la bande à Charlot, c'est bien plus que de faire preuve de candeur naïve, c'est tout simplement être reconnu comme imbécile congénital...Par cette mesure au relent de bâton merdeux, oser évoquer la "cohésion sociale", quelle imposture,quelle ignominie...N'oublions jamais qu'Hitler aussi pour faire passer ses monstruosités dans ses grandes envolées lyriques évoquait devant le peuple allemend la sacro-sainte "cohésion sociale" qui ferait des miracles... Alors que les acquis sociaux, tout azimut, sont piétinés, torpillés, pour cause de "dettes publiques"... Alors que le chômage organisé, les emplois précaires, les emplois tout court, l'Enseignement, les transports publics boites à sardines, sont mille et une réalités qui contribuent sans désemparer à détricoter toute "cohésion sociale" existante ou en devenir... La guerre économique criminogène en puissance est mondiale, oui les citoyens du monde sont en guerre les uns contre les autres , à l'école, au boulot, en famille, partout, c'est "marche ou crève" même les navetteurs dans leurs trains,leurs bus bondés ou leur bagnolle sont en guerre les uns contre les autres... Mais ces pourritures au pouvoir, ces ultralibéraux fascisants, ces collabos de la dictature de l'actionnariat mondialisée, sortent que 500 euros par mois déclarés, seront défiscalisés, détaxés , quèe ce sera tout bon pour la "cohésion sociale"...Bande de misérables crapules, comme l'a écrit Boris Vian; moi aussi "j'irai cracher sur vos tombes"...

  • Posté par stals jean, mardi 24 octobre 2017, 13:21

    Croire les bobards de la bande à Charlot, c'est bien plus que de faire preuve de candeur naïve, c'est tout simplement être reconnu comme imbécile congénital...Par cette mesure au relent de bâton merdeux, oser évoquer la "cohésion sociale", quelle imposture,quelle ignominie...N'oublions jamais qu'Hitler aussi pour faire passer ses monstruosités dans ses grandes envolées lyriques évoquait devant le peuple allemend la sacro-sainte "cohésion sociale" qui ferait des miracles... Alors que les acquis sociaux, tout azimut, sont piétinés, torpillés, pour cause de "dettes publiques"... Alors que le chômage organisé, les emplois précaires, les emplois tout court, l'Enseignement, les transports publics boites à sardines, sont mille et une réalités qui contribuent sans désemparer à détricoter toute "cohésion sociale" existante ou en devenir... La guerre économique criminogène en puissance est mondiale, oui les citoyens du monde sont en guerre les uns contre les autres , à l'école, au boulot, en famille, partout, c'est "marche ou crève" même les navetteurs dans leurs trains,leurs bus bondés ou leur bagnolle sont en guerre les uns contre les autres... Mais ces pourritures au pouvoir, ces ultralibéraux fascisants, ces collabos de la dictature de l'actionnariat mondialisée, sortent que 500 euros par mois déclarés, seront défiscalisés, détaxés , quèe ce sera tout bon pour la "cohésion sociale"...Bande de misérables crapules, comme l'a écrit Boris Vian; moi aussi "j'irai cracher sur vos tombes"...

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs