Accueil Économie Entrepreneuriat

Le gouvernement fédéral bichonne l’économie collaborative

Adieu « loi De Croo », l’économie collaborative pourrait ne plus être taxée du tout jusqu’à 6.000 euros de revenus par an. La nouvelle mesure déroule également le tapis rouge à Airbnb.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

L’économie collaborative est chouchoutée en Belgique. Après une première loi déjà très avantageuse fiscalement pour ses utilisateurs, le gouvernement et plus particulièrement le ministre de l’Agenda numérique, Alexandre De Croo, en remet une couche. En bref : si la nouvelle mesure passe le cap de l’examen parlementaire, dès le 1er janvier 2018, vous ne paierez plus un euro d’impôt sur les premiers 6.000 euros de revenus engrangés annuellement (à raison de 500 euros maximum par mois) sur ces plates-formes qui organisent une relation financière entre des particuliers. De quoi semer la confusion quelques mois à peine après l’introduction d’un système déjà précurseur en Europe. Le point.

1 Le cadre actuel

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par De Potter Claude, dimanche 29 octobre 2017, 11:56

    A quand une "start-up "belge, et non californienne, d'économie collaborative pour remplacer les ministres et en particulier le sieur De Croo, ce tueur de vraies activités économiques en Belgique.

Aussi en Entrepreneuriat

Le covid a dopé la fibre entrepreneuriale

Malgré la crise, les nouveaux entrepreneurs sont toujours plus nombreux. Le constat avait déjà été fait en 2020, avec soulagement, il sera visiblement le même, voire plus marqué, en 2021. Les premières statistiques vont dans ce sens. Sur le terrain, la reprise a été particulièrement animée.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs