Accueil Belgique

Réforme de la Justice: des pénalistes craignent un système «moins accessible et plus répressif»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Le bâtonnier de l’ordre de Bruxelles, Stéphane Boonen, et plusieurs autres avocats pénalistes expriment leurs craintes dans les colonnes de L’Echo quant au projet de réforme de la Justice porté par le ministre Koen Geens, baptisé « pot-pourri II ». Ils redoutent que celui-ci ne mène vers système judiciaire «  plus coûteux, moins accessible et plus répressif », particulièrement pour la classe moyenne.

« Cet avant-projet tend à diminuer les garanties offertes par un juge d’instruction tout en augmentant le rôle et le pouvoir du parquet », qui dépend directement du ministre, estiment ces avocats. Les mises sur écoutes simplifiées et les limitations à la possibilité de faire opposition à un jugement figurent parmi les points de la réforme qui suscitent le plus de craintes. Les pénalistes avertissent déjà qu’ils introduiront des recours si l’avant-projet devait passer tel quel.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs