PC portable, GSM...: moins d’impôts pour les travailleurs dès 2018

Les travailleurs dans les mains desquels leurs employeurs mettent un ordinateur, un pc portable, un GSM ou une tablette qu’ils peuvent utiliser à des fins privées seront moins imposés à partir de l’année prochaine. Il s’agit d’une conséquence de la modernisation et de la clarification du système d’imposition de l’avantage de toute nature.

La partie imposable de cet avantage peut être calculée de deux manières : soit sur la base de la valeur réelle pour le travailleur (l’ampleur de l’avantage qu’il en tire), soit sur la base d’un forfait. Mais la possibilité du forfait n’existait que pour le pc (180 euros) et l’internet gratuit (60 euros).

A partir du 1er janvier

L’évolution des technologies (les pc portables ou les tablettes n’étaient pas intégrés spécifiquement dans l’ancienne législation, la prise en compte du smartphone était approximative, les ordinateurs sont devenus moins chers) et la nécessité de voir la Sécurité sociale et l’administration fiscale adopter des règles similaires ont conduit à une modification de la loi.

A partir du 1er janvier 2018, les montants retenus seront plus clairs et plus réalistes, a assuré le ministre des Finances Johan Van Overtveldt. Les montants seront les mêmes pour le fisc et la Sécu : 72 euros par an et par appareil pour un pc ou un ordinateur portable, 36 euros pour une tablette, un GSM ou un smartphone, un forfait unique de 60 euros pour l’internet gratuit et 48 euros pour un abonnement au téléphone.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Maxim Toller et Renaud Molders-Pierre, les avocats du prévenu, n’ont pas pu plaider.

    Il tue sa mère aimante et ne souhaite pas se défendre

  2. Le producteur bruxellois Sébastien Delloye, l’un des deux associés d’Entre chien et loup.

    Une première série belge sur Netflix: «C’est une opportunité en or»

  3. TENNIS DAVIS CUP COLOMBIA VS BELGIUM SUNDAY PRESS CONFERENCE

    Coupe Davis: la Belgique doit d’emblée… écraser la Colombie

La chronique
  • Le mauvais {œil du cyclone}

    La VRT est dans l’œil du cyclone » titrait récemment la rubrique Info de la RTBF à propos des critiques essuyées par son homologue flamande de la part de certaines personnalités politiques du Nord du pays. « Encore une expression mal utilisée, réagit un copywriter sur Twitter. L’œil du cyclone est l’endroit le plus calme de cet événement climatique. » Ce type de commentaire revient régulièrement, la saison cyclonique s’étendant sur toute l’année en matière de prescription langagière. Si la réalité météorologique est avérée, pourquoi tant de francophones s’en battent-ils l’œil ?

    Ces tours qu’on tient à l’œil

    Nous avons une conscience assez nette de l’évolution sémantique des mots. Lorsqu’une entreprise se veut agile, nous comprenons qu’il ne s’agit pas d’une qualité physique. Si votre...

    Lire la suite

  • Duel Bouchez-Ducarme: le MR s’expose, vertueux mais risqué

    Il faut d’abord saluer le formidable exercice de démocratie. La politique, ça se vit, ça se partage, ça s’expose. Et donc, pour cette raison, la campagne, sur la place publique pour la présidence du MR est un moment remarquable. D’autant plus quand dans quasi tous les autres partis francophones, les successions ont été « monarchiques » : le dauphin s’installait sans surprise sur le trône du Roi sortant. D’autant plus aussi dans un parti, le MR, qui avait ces dernières années cadenassé les discussions internes, gérées d’une...

    Lire la suite