Accueil Belgique Politique

Gouvernance: MR et CDH placent la barre éthique très haut

Le scandale Publifin imposait des réactions fortes. Voici les quatre secteurs dans lesquels le nouveau gouvernement régional a décidé de riposter en matière de gouvernance.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 7 min

Le gouvernement wallon a approuvé ce jeudi un impressionnant train de mesures de gouvernance. Lorsqu’ils composaient le gouvernement, PS et CDH avaient déjà produit une note sur le sujet. C’était le 27 avril. Six mois et un renversement d’alliance plus tard, MR et CDH s’entendent à leur tour sur des questions essentielles : la gouvernance des organismes publics et celle des pouvoirs locaux, mais aussi des mesures qui concernent plus spécifiquement les gestionnaires de réseau de distribution d’énergie (GRD), autant de domaines qui feront l’objet de décrets dans des délais approchés.

1

Gouvernance : un plafond à 245.000 euros

Il est essentiellement question ici des règles pour les organismes para-régionaux et les intercommunales.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Lambert Guy, vendredi 27 octobre 2017, 16:35

    Donc, dans le titre:"...MR et CDH placent la barre éthique très haut." Et dans l'article, on lit que ces partis ont décidé d'agir sur 4 secteurs! Oui, vous avez bien lu: 4! Et tout le reste? C'est ça placer la barre très haut? Ha bon! Décidément, le citoyen lambda n'a pas la même lecture que les politiques et certains journalistes.

  • Posté par Christian Radoux, jeudi 26 octobre 2017, 23:31

    Pourquoi faut-il que des politiciens soient présents partout pour percevoir leur dîme ? Voilà le scandale de base ! Imaginons que vous lanciez une boulangerie. Vous aurez besoin de gens sachant fabriquer pains et pâtisseries, de personnel pour la vente, la technique, l'entretien, la comptabilité, la publicité, etc. Bref de gens compétents et travailleurs indispensables à la bonne marche de votre affaire. Vous faudrait-il vraiment y adjoindre un politicard ***parasite*** (son absence ne se remarquerait même pas) dont la seule fonction serait de se remplir les poches, bien que déjà (en genéral grassement) payé pour sa fonction officielle ?

Aussi en Politique

Budget: la Vivaldi cherche 3,4 milliards d’euros

Les travaux budgétaires débutent ce vendredi. Les partenaires de la Vivaldi opèrent au départ sur la base d’une feuille de route, défendue par le Premier ministre, évaluant la correction de la trajectoire budgétaire à 3,4 milliards d’euros.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs