Accueil Économie Entreprises

La grève de la FGTB à la FN devient très politique

Les dernières tentatives pour une reprise des négociations, et donc du travail, ont échoué. Pour la FGTB, c’est une consigne politique de la Région, actionnaire à 100 % du Groupe Herstal. Pour la direction, c’est l’impossibilité de ramener le syndicat au dialogue.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

J usqu’il y a quelques heures, j’étais persuadé qu’on était arrivé à un accord. Puis j’ai reçu un SMS, sans autre explication, disant “vraiment dommage que notre tentative n’ait pu aboutir”. Depuis… Ça fait longtemps qu’on laisse dire que nous sommes des fous furieux, qu’on tente d’arriver à une solution. Là, ce n’est plus possible, il y a une reprise en main politique du dossier, c’est du jamais vu.  » Président de la FGTB Liège-Huy-Waremme, Francis Gomez en pourtant déjà vu beaucoup. Il assure que le caractère que prend le dossier de la FN Herstal, dont le seul syndicat FGTB bloque à nouveau les grilles depuis presqu’une semaine, se politise.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Theys Jos, samedi 4 novembre 2017, 21:45

    Le moment s'approche que les Flamands ne paieront plus les conséquences de l'autodestruction sudiste.

  • Posté par Jacques Eric, samedi 28 octobre 2017, 1:45

    Le problème est que les syndicats gagnent de l'argent en payant les chômeurs donc cela ne fait pas peur à ce syndicat que l'entreprise tombe en faillite et qu'une grande partie des ouvriers arrivent au chômage cela fera augmenter le nombre des cotisations percues.

  • Posté par Docteur Delleuze Jean-marie , vendredi 27 octobre 2017, 18:43

    Grâce aux socialo, ce sera Cuivre et Zinc bis. Dont acte.

  • Posté par Serge Vandeput, vendredi 27 octobre 2017, 14:52

    21 jours de grève? Pourquoi? Pas un chat qui le sait. On tue une entreprise, juste pour le plaisir.

  • Posté par Serge Vandeput, vendredi 27 octobre 2017, 14:51

    Il faut vraiment être un optimiste né pour investir en Wallonie quand vous avez des abrutis de la FGTB qui risquent de faire la grève pour un oui ou un non jusqu'a la faillite de votre entreprise. En plus les syndicats Wallons emmerdent tellement la direction qu'aucune gestion normale est encore possible. En bref on peut dire, que les syndicats ont une grande responsabilité dans l'état socio-économique misérable de la Wallonie d'aujourd'hui.

Plus de commentaires

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs