En Wallonie, les véhicules ancêtres seront soumis à un contrôle technique en 2018

En Wallonie, les véhicules ancêtres seront soumis à un contrôle technique en 2018

Le gouvernement wallon a adopté jeudi en première lecture un projet d’arrêté instaurant un contrôle technique périodique pour les véhicules ancêtres, répondant en cela à une directive européenne, dans un souci de sécurité routière.

Pour être considéré comme ancêtre, un véhicule doit être âgé de 25 ans ou plus. Actuellement, il n’est soumis à aucun contrôle technique périodique, seul un contrôle technique simplifié devant être effectué lors de l’achat-vente. « La situation actuelle peut présenter de véritables risques, pour les usagers de ces véhicules, mais également pour les autres usagers de la voie publique », selon le ministre wallon en charge de la Sécurité routière, Carlo Di Antonio (CDH).

Trois catégories de défaillances

A l’avenir, pour les véhicules de moins de 30 ans, le contrôle technique devra être présenté annuellement, et tous les deux ans pour ceux de plus de 30 ans. Les contrôles seront effectués sur les véhicules en fonction de leur date de première mise en circulation. Le véhicule sera comparé aux normes techniques qui étaient d’application lors de la première immatriculation.

Les défaillances constatées sur les véhicules seront classées en trois catégories (mineures, majeures et critiques) et conduiront du simple avertissement à l’interdiction de circulation.

Le texte doit encore repasser au gouvernement et devrait entrer en vigueur dès sa parution au Moniteur belge, dans le courant du premier semestre 2018. Une période de transition de 24 mois est prévue pour les véhicules dont la date de première mise en circulation est antérieure au 15 juin 1968, et de 18 mois pour les véhicules dont la date de mise en circulation est postérieure.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le service d’aide aux victimes, gratuit, est accessible aux jurés d’assises, qui y sont orientés à leur demande.

    Assassinat de Valentin: «la perte de l’innocence» face à l’horreur

  2. 494162 (2)

    Svetlana Aleksievitch, autrice de «Tchernobyl»: «La série a le mérite d’avoir réveillé la conscience environnementale»

  3. Mark Hofmann en 1984.

    Simon Worrall: «Mark Hofmann était un génie des fake news»

Chroniques
  • Communisme et fascisme, même combat, même bilan?

    Que les mouvements de gauche extrême (Mélenchon, Podemos, PTB…) inquiètent certains, c’est logique : leurs programmes proposent une taxation des plus hauts revenus, la sortie des traités internationaux, bref, un virage à gauche toute d’une politique dans les pays européens qui, même avec des gouvernements socialistes, est majoritairement libérale depuis très longtemps. Une politique qui a lentement mais sûrement mis à mal les services publics, renforcé les grandes fortunes, favorisé les entreprises multinationales et creusé les disparités de revenus, en érodant sans cesse la classe moyenne. Que ces programmes soient partiellement irréalistes, c’est une vérité qui frappe l’ensemble des programmes de campagne ; mais nul ne peut nier qu’ils mettent le doigt sur des injustices réelles (l’absence de taxation sérieuse des multinationales, les disparités sociales, la précarisation des plus faibles…).

    Le cordon sanitaire

    Il n’empêche, nombreux sont celles et ceux qui appellent à un boycott de ces partis...

    Lire la suite

  • Tension dans le Golfe: mais qui met donc de l’huile sur le feu?

    D’inquiétants incidents se multiplient dans le Golfe. Après des attaques contre trois pétroliers il y a un mois, ce jeudi c’est un méthanier japonais et un pétrolier norvégien qui ont subi d’importants dommages après avoir été les cibles d’attaques non revendiquées. Cette tension exacerbée est aussi à l’origine d’une flambée des prix de l’or noir…

    Mais qui a attaqué ces navires marchands ? En mai comme cette semaine, les Etats-Unis et notamment un certain Donald Trump ont promptement pointé un...

    Lire la suite