Accueil Monde

La mort de Dag Hammarskjöld, secrétaire-général de l’ONU en 1961, n’était pas un accident

Dag Hammarskjöld est mort le 18 septembre 1961 dans le crash du DC-6 qui l’emmenait au Congo. Trois enquêtes antérieures avaient retenu la thèse de l’accident. Mais un nouveau rapport, remis cette semaine à l’ONU, estime cette fois qu’« une attaque délibérée est plausible ».

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 6 min

C’est une histoire vieille de 56 ans, rayée des mémoires. Effacée de la conscience collective par les pires soubresauts de la Guerre froide, la crise de Cuba, l’assassinat à Dallas du président John Fitzgerald Kennedy, la guerre du Vietnam. Une histoire survenue au Congo, dans le chaos de l’indépendance et de la sécession katangaise : le 18 septembre 1961, un Douglas DC-6 suédois transportant le secrétaire-général des Nations Unies, Dag Hammarskjöld, s’écrasait de nuit dans la jungle près de Ndola, Rhodésie du nord, à quelques lieues du Katanga rebelle. Pourquoi, du reste, cette tragédie aurait-elle durablement marqué les esprits, puisqu’il s’agissait d’un accident, parmi tant d’autres, dans les cieux d’Afrique centrale ? Ainsi en avaient conclu deux commissions d’enquête locales, et une troisième, onusienne celle-là, en 1962.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Bernard Dropsy, dimanche 29 octobre 2017, 9:29

    Et tout ça avec la CIA derrière! Déstabiliser puis prendre la place . Classique chez les Américains !

  • Posté par El Mahoya Kiwonghi, samedi 28 octobre 2017, 11:34

    La Suède paye toujours au Congo? Quand l´ambassadrice Nikki Haley termine son voyage au Congo, il ya toujours le dossier d´une suèdoise (et d´un américain) qui était en mission de l´ONU au Kasai sur la table. En Suède, l´opinion a toujours eu la forte conviction que le pilote du Fouga qui avait assassiné Dag Hammarsköld est de nationalité Belge. Ce que Dag est celui qui avait mis fin á la partition du Congo souhaitée par la puissance coloniale Belge. La Suède a fait la guerre contre l´armée katangaise pour le compte de l´ONU. Les congolais devraient en principe se souvenir de Dag Hammarsköld comme un "héros" qui est mort pour la défense de l´integrité territoriale du Congo.

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs