Accueil Économie

Le cas des coursiers

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 1 min

Pour les livreurs à vélo qui ne passeront plus par la Smart à l’avenir, il s’agira de déterminer s’ils agissent en tant qu’indépendant. Jusqu’ici, passer par l’organisme leur permettait de bénéficier de la protection pour les accidents du travail. S’ils deviennent indépendants et que la société qui les engage ne leur offre pas de protection, l’assurance classique pourra décider de ne pas couvrir un accident survenu dans le cadre d’une course à vélo. Il leur faudra alors souscrire à un contrat professionnel, plus complet mais aussi plus coûteux.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Acheter une voiture neuve: un «rêve» en péril?

Les voitures sont de plus en plus cossues et plus chères, d’autant plus si elles sont à propulsion électrique. Alors que la mutation du marché se profile, le commun des mortels pourra-t-il encore acquérir une voiture compatible avec les objectifs climatiques ?

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs