Accueil Belgique Politique

Quand Theo Francken embarrasse le gouvernement dans toutes les langues

La sortie du secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration sur l’accueil éventuel du leader indépendantiste catalan, va plus loin que la position belge sur la scène européenne. Elle a eu le don d’énerver, de Bruxelles à Madrid.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 5 min

Carles Puigdemont, le président destitué de Catalogne, pourrait demander asile à la Belgique. C’est en substance ce qu’a déclaré ce week-end Theo Francken (N-VA) à la VRT. Des propos qui, comme souvent avec le secrétaire d’Etat à l’asile et à la migration, ont alimenté la polémique et l’actualité. En français, l’intéressé a ensuite opéré une courbe rentrante, expliquant qu’il s’agissait d’une possibilité technique, théorique.

« Quand on voit la situation, la répression depuis Madrid et les peines de prison risquées, on peut se demander s’il aura un procès équitable. Maintenant cela nous mettrait dans une situation diplomatique délicate avec l‘Espagne », a-t-il ajouté, précisant que si l’asile était accordé au leader catalan, «  il sera difficile de l’extrader vers l’Espagne. Notre droit l’en empêche. »

1

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Bernard Dropsy, lundi 30 octobre 2017, 12:02

    Il faudrait tout simplement que Charlot ait le courage de démissionner cet abruti de Francken ! Et pourquoi faudrait-il donner le droit d'asile à un extrémiste de plus ? Il faut plutôt éjecter ceux qui gangrènent déjà le pays et auxquels le 1er a fait allégeance ! Plus ça va, pire ça va avec ce gouvernement ! Finalement, on n'a jamais été si bien que pendant les 500 et quelques jours où on n'en avait pas !

  • Posté par christian jacquet, lundi 30 octobre 2017, 7:30

    30 octobre 2017 : Monsieur Michel : qu'en pensent les Espagnols de Belgique ? Il y en a des milliers , devenus Belges , mais qui viennent des 4 coins de l'Espagne . J'ai des amis Belges , d'origine espagnole , qui viennent du Sud , de l'Ouest , du Nord Ouest , du Centre de l'Espagne et même de Catalogne . Votre Secrétaire d'Etat les incommode ! Quand , allez vous prendre des sanctions à l'égard de ce personnage politique de votre Gouvernement ? Il représente MON PAYS , et j'ai honte Monsieur le Premier Ministre . Christian Jacquet

  • Posté par Centrale Nationale Des Employes , lundi 30 octobre 2017, 7:15

    Charles Michel est un pantin!

  • Posté par Marc Janssens, lundi 30 octobre 2017, 0:58

    Le premier à gaffer ce n'est pas Franken, mais Charles Michel, le seul responsable d'un état européen à botter en touche et à mettre les Catalans et Espagnols en demeure de trouver un compromis. De même lorsque Francken à dénoncé les tribunaux espagnols d'être à la botte du gouvernement central, le même Charles Michel, n'est intervenu faiblement que faiblement et fort tard en voyant l’ampleur des réactions européennes et les dégâts provoqués par les positions opportunistes que lui-même s'était, dans un but de plaire à la NVA, évité de condamner. Ce pâle premier ministre, aux bottes des nationalistes flamingants pour des raisons politiciennes est en discordance flagrante avec la population qu'il est sensé représenter. Le message embarrassé, ambigu et tardif de Charles Michel est déplorable! Le peuple belge est opposé au coup de force des indépendantistes catalans qui, comme l'ensemble de la Communauté Européenne, le considère comme abusif. Monsieur Michel, en suivant une position ambiguë, ne fait que servir la cause de la NVA et du Vlaamse Blok et non pas celle de son pays! Que ne ferait-on pas pour prolonger un poste de premier ministre!

  • Posté par Deswaene Bruno, dimanche 29 octobre 2017, 23:21

    Pitoyable. Chassez le naturel et il reviens au galop ! Non seulement à virer, mais avec le goudron et les plumes !!

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs