Accueil Monde Europe

Puigdemont en Belgique pour demander l’asile? «Rien n’a été décidé», selon son avocat

Si le président catalan destitué est bien en Belgique, ce n’est pas pour demander l’asile, selon son avocat belge, Me Paul Bekaert.

Temps de lecture: 1 min

Le président catalan destitué Carles Puigdemont a pris contact lundi en Belgique avec un avocat belge, Me Paul Bekaert, expert des questions d’asile, ancien défenseur de Basques espagnols membres présumés de l’ETA, a annoncé le juriste.

Interrogé par la chaîne de télévision flamande VRT, Me Bekaert a toutefois assuré que «M. Puigdemont n’(était) pas en Belgique pour demander l’asile». «Sur ce plan rien n’a encore été décidé», a-t-il dit. L’avocat a souligné que ce «premier contact» visait à se préparer juridiquement à ce que sera l’attitude de Madrid à l’égard de son client.

«Je lui ai parlé personnellement en Belgique (...) J’ai eu un premier contact et il m’a formellement désigné comme son avocat», a poursuivi Me Bekaert. «J’ai une expérience de plus de 30 ans avec l’extradition et l’asile politique de basques espagnols et c’est probablement sur la base de cette expérience qu’il a fait appel à moi», a aussi dit l’avocat.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Dussart-Desart Philippe, mardi 31 octobre 2017, 10:41

    La Catalogne déclarée indépendante accueillerait bras ouverts Francken et ses acolytes séparatistes. Franco l'avait déjà fait. Une tradition ibérique ? L'Afrique du Sud et son apartheid, le Paraguay et d'autres pays à palmiers ont été le refuge favori de ces extrémistes de tout poil il y a quelques années. Ces messieurs pouvaient y siroter à l'aise leur menthe à l'eau. De facto hors de la CEE, la Catalogne pourrait recevoir ces nouveaux touristes à l'année. Un business juteux pour un nouveau paradis des exaltés déçus? Pratique en plus, seulement à deux heures de Zaventem ou de Deurne,....

  • Posté par Vigneron Gérard, mardi 31 octobre 2017, 8:00

    BV lire "une acceptation" merci

  • Posté par Vigneron Gérard, mardi 31 octobre 2017, 7:59

    Qui peut croire que ce monsieur soit accepté comme demandeur d' asile. L' Espagne est un pays DEMOCRATIQUE. Une acception serait une catastrophe pour les valeurs de l' Europe.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Europe

Covid-19: les Pays-Bas de nouveau inquiets

Avec plus de 7.700 nouveaux cas de covid-19 rapportés en milieu de semaine, le pays atteint son plus haut niveau de contaminations déclarées depuis le 19 juillet dernier. Face à cette recrudescence inquiétante, le gouvernement démissionnaire de Mark Rutte a demandé un conseil d’urgence à son comité scientifique en charge de la gestion de la pandémie.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs