Accueil Société

Identification massive des chats: des bugs dans les puces

Ce mercredi 1er  novembre, le « puçage » des chats devient obligatoire en Belgique. Encore faut-il que l’informatique suive. Et que tout le monde y mette du sien.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Ce mercredi 1er  novembre, le « puçage » des chats devient obligatoire en Belgique. Cette mesure accompagne leur stérilisation massive, laquelle est d’application dès demain à Bruxelles et en Wallonie pour ceux qui vont naître. Pour ceux qui sont déjà nés, une période transitoire est prévue. Ce sera le 1er  janvier 2018 à Bruxelles et le 1er  janvier 2019 en Wallonie. Quant à la Flandre, elle a exprimé l’intention d’imposer cette stérilisation, mais elle n’a pas encore pris de mesures pratiques.

Le but est de diminuer la population féline en Belgique, là où près de 25 % des chats sont déposés dans des refuges en voie de saturation. La mesure devait initialement entrer en vigueur au printemps dernier, mais la difficile coordination nationale du fichage des chats a retardé son application.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lambert Paul, mercredi 1 novembre 2017, 16:08

    on a vraiment pas des problèmes plus sérieux dans ce pays

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs