Achat d’un appartement: vers des charges de copropriété clarifiées

Pas toujours facile d’établir les charges précises de copropriété dans un immeuble. Le Syndicat des propriétaires et des copropriétaires travaille à la mise en place annuelle d’un Observatoire chargé d’y voir plus clair. © D.R.
Pas toujours facile d’établir les charges précises de copropriété dans un immeuble. Le Syndicat des propriétaires et des copropriétaires travaille à la mise en place annuelle d’un Observatoire chargé d’y voir plus clair. © D.R. - DR

Toutes ces questions, bon nombre de propriétaires d’appartements ou de futurs acquéreurs se les posent. C’est pour y répondre que le SNPC, le Syndicat national des propriétaires et copropriétaires, travaille à un nouveau comparatif en ligne. « Nous allons publier un Observatoire des charges de copropriété, nous annonce son président Olivier Hamal. Il s’agira d’un rapport annuel basé sur le modèle mis au point en France par l’ARC (Association des responsables de copropriété). Nous venons, en effet, de conclure un accord avec cette dernière pour pouvoir utiliser son programme informatique. »

Depuis 2007, cette association publie chaque année un « Observatoire des charges de copropriété », baptisé Oscar. Ce document rassemble les données comptables de quelque 2.500 immeubles collectifs situés aux quatre coins de l’Hexagone. Il établit leur évolution dans le temps. La dernière livraison, portant sur l’année 2016, établit ainsi que les charges globales ont augmenté de 3,9 %. Le poste qui a connu la plus forte hausse est celui des assurances.

Grâce à cet outil, les habitants d’immeubles peuvent donc avoir des points de repères. Et ce, même si les professionnels de l’immobilier réunis au sein de la fédération FNAIM, eux, contre-attaquent avec d’autres chiffres…

Le but ultime est en tout cas de déterminer où agir, afin de mieux maîtriser les dépenses. Dans le rapport de 2016, par exemple, l’ARC recommande aux copropriétés de mettre davantage en concurrence les compagnies d’assurances pour obtenir de meilleurs tarifs.

Le projet belge, lui, prendra quelques mois pour être constitué. « Nous allons maintenant lancer un appel auprès de nos membres (NDLR : 18.000 personnes, parmi lesquelles aussi des propriétaires de maison) afin qu’ils nous communiquent toutes les informations concernant leurs charges annuelles, poursuit Olivier Hamal. Nous les rentrerons dans le programme informatique français qui aura été légèrement remanié pour s’adapter à la réalité belge. En plus d’une moyenne nationale, nos chiffres seront ventilés par Régions. Nous espérons livrer notre premier rapport pour septembre 2018. »

On signalera pour conclure que de 2008 à 2010, Trevi a sorti son propre baromètre des charges de copropriété. Celui-ci se basait sur les immeubles dont il assurait lui-même la gérance. Après une interruption, l’initiative va reprendre. « Nous sommes en train de moderniser ce baromètre, explique le porte-parole du réseau, Benoît Delrue. Nous allons par exemple distinguer les charges dans les nouveaux et les anciens immeubles car trop de différences apparaissaient entre les deux. La méthodologie va donc être revue. »

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ACHILLE FALISE (1)

    20 ans en 2020: a-t-on affaire à une future «génération sacrifiée»?

  2. Le marché matinal de Bruxelles limite la casse due à la fermeture des restos car les commerces de détails achètent davantage de marchandises.

    Coronavirus: c’est également la cata pour les fournisseurs de l’horeca

  3. d-20201014-GJEDJR 2020-10-15 08:07:06

    La fermeture de l’Horeca passe mal, les Régions grondent

La chronique
  • Coronavirus – «La vie devant toi, jour 85»: la contamination

    L’autre jour, il s’est passé un truc incroyable.

    C’est Josette, au téléphone qui explique qu’elle est bien embêtée parce qu’elle a contaminé six personnes. « Houlà, tu as eu le coronavirus, Josette ? on lui demande. -Oui, Gérard et moi, on l’a eu. Lui, il a beaucoup toussé, moi surtout très fatiguée, mais c’est pas ça le plus grave. Tu te rends compte : ON A CONTAMINÉ SIX PERSONNES ! »

    Vous voulez le fil de l’histoire ? Mille fois mieux que l’appli Coronalert, la mémoire de Josette a tout tracké. Selon elle, ça a commencé au resto. A quatre, avec un couple de cousins qui repartaient chez eux, à Nashville (USA) quelques jours plus tard. « On a manqué de pot, elle explique. Parce qu’on est super prudents, on se lave les mains, Gérard ne sort jamais, il est bien dans son jardin, bien dans sa maison, et j’ai toujours mon gel sur moi. Mais je n’ai pas pensé à lui en faire prendre en sortant du restaurant. Il l’a attrapé le premier puis me l’a...

    Lire la suite

  • Les 20 ans de 2020, notre carburant pour l’avenir

    Tes grands-parents, rarement tu visiteras. Tes parents, quasi plus tu n’embrasseras. Tes voisins, de très loin tu verras. Tes amis, à quatre tu limiteras. Tes professeurs, sur écran tu écouteras. Tes amours, masqué tu séduiras. La planète, plus tard tu parcourras/sauveras.

    C’est cela le monde dans lequel on vit aujourd’hui quand on a 20 ans ? Un monde où l’on doit se protéger des autres ? Où l’enfer, c’est le souffle de l’autre qui nous contamine et qu’il faut à tout prix éviter ? Ce...

    Lire la suite