Kristof Calvo (Groen): «La N-VA détermine trop souvent la ligne internationale de la Belgique»

© Belga
© Belga

Kristof Calvo, chef du groupe Ecolo/Groen à la chambre a déclaré que « trop souvent, la N-VA détermine la ligne européenne ou internationale de la Belgique », notamment dans la crise catalane. Interviewé au micro de Matin Première, l’homme politique d’origine catalane a reproché à Charles Michel de « laisser faire la N-VA » tout en ajoutant qu’au début de la crise, « la position de Charles Michel était intéressante car il était un des seuls dirigeants européens à condamner les violences à l’encontre des citoyens catalans ».

Pour Kristof Calvo, la Belgique « risque de ne plus être audible à cause de la N-VA ». Il explique : « Je pense que dans un dossier aussi sensible que celui-ci, notre pays doit parler d’une seule voix. Pas celle des nationalistes mais celle des fédéralistes qui posent des ponts ».

Alors que l’ancien président catalan Carles Puigdemont se refuse encore à rentrer à Barcelone comme ses anciens ministres, le chef de groupe Ecolo/Groen à la chambre a souhaité une issue favorable à la crise catalane : « J’espère que les responsables politiques de Madrid et de Barcelone vont se parler car la clef c’est le dialogue (…) Un pays comme l’Espagne mérite mieux que ce que l’on voit aujourd’hui ».

Sur le même sujet
Crise en CatalognePolitique
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous