Accueil Société Régions Bruxelles

Projet collaboratif pour Bruxelles 2030

Rudi Vervoort aimerait conclure un partenariat avec une ville wallonne et une ville flamande. Mais Liège pourrait entrer en concurrence.

Temps de lecture: 3 min

Il y a un an, la Région bruxelloise indiquait vouloir être candidate au titre de capitale européenne de la culture en 2030. Cette année-là, c’est en effet une ville belge qui devra obtenir ce titre, ainsi qu’une ville chypriote. Depuis cette annonce, la Région a commencé à travailler sur ce projet, comme l’a confirmé le ministre-président Rudi Vervoort (PS), interrogé à ce sujet par le député MR Gaëtan Van Goidsenhoven.

Différents réseaux culturels, le Réseau des arts à Bruxelles, le Brussels Kunstenoverleg, le Conseil bruxellois des musées et la Concertation des centres culturels ont déjà commencé à réfléchir à cette candidature et en ont fait le thème de leur assemblée plénière annuelle. La Région leur a par ailleurs octroyé cette année un budget de 35.000 euros pour renforcer leurs équipes.

Il faudra aussi évaluer l’impact économique d’un tel événement pour Bruxelles. Une question souvent soulevée lorsqu’une ville est capitale européenne de la culture, avec parfois de nombreuses polémiques. Visit Brussels a déjà commencé à se pencher sur la question économique. L’office du tourisme a ainsi pris contact avec d’anciennes villes hôtes, comme Marseille ou Umea en Suède. « Cette question étant très sensible, a indiqué Rudi Vervoort, si l’on en juge par les débats et polémiques qui ont émaillé le bilan de Mons 2015, je souhaite affiner les analyses comparées auxquelles procède pour l’instant Visit Brussels. De leurs résultats dépendra la méthode de travail, l’estimation des budgets nécessaires pour réaliser une étude de faisabilité et une étude juridique et l’enveloppe financière à prévoir au fil des années. »

Liège aussi

La Région veut aussi profiter de ce titre pour célébrer le bicentenaire de la Belgique. Elle envisagerait, d’ailleurs, d’associer en même temps une ville flamande et une ville wallonne aux festivités dans le cadre de la capitale européenne de la culture. Un format original. Rudi Vervoort a par ailleurs indiqué qu’il verrait bien Liège pour représenter la Wallonie.

Mais il n’est pas sûr que Liège l’entende de cette oreille. L’été dernier, lors d’un conseil communal, l’échevin liégeois de la culture, Jean-Pierre Hupkens (PS), a indiqué que Liège pourrait elle-même déposer sa candidature pour être capitale européenne de la culture en 2030. Liège pourrait-elle donc être en concurrence avec Bruxelles, ou en partenariat, comme le souhaite Rudi Vervoort? Le sujet n’a pas été évoqué à nouveau publiquement par les autorités liégeoises. Quant au ministre-président bruxellois, il pense que l’échevin liégeois a seulement évoqué l’idée de candidater, mais que cela ne se fera pas forcément. Il est de toute manière bien tôt, 2030 est loin.

Déjà en 2000

Bruxelles a déjà été capitale européenne de la culture en 2000, en même temps que huit autres villes d’Europe. À l’époque, on n’avait pas constaté une augmentation particulière du nombre de touristes à Bruxelles due à cet événement. Bruxelles 2000 a surtout laissé un héritage: la Zinneke parade, créée spécialement pour l’occasion, et qui depuis se déroule, tous les deux ans, dans les rues de la capitale. Le Musée des instruments de musique, déménagé dans son beau bâtiment actuel, était aussi un projet inauguré au moment de Bruxelles 2000.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs