Charleroi: et si les barrages de l’Eau d’Heure cèdent…

La masse retenue par les barrages de l’Eau d’Heure pourrait provoquer une inondation à Charleroi en cas de rupture. © Belga.
La masse retenue par les barrages de l’Eau d’Heure pourrait provoquer une inondation à Charleroi en cas de rupture. © Belga. - Belga

Avec des murs d’une hauteur de 70 mètres, le barrage de la Plate Taille, aux Lacs de l’Eau d’Heure, à 32 kilomètres au sud de Charleroi, est le plus important du pays. En cas de rupture, les flots engendreraient des dégâts à peine imaginables. L’eau irait tout droit vers Charleroi, en touchant de nombreuses communes de la région : Ham-sur-Heure-Nalinnes, Montigny-le-Tilleul, Châtelet, Aiseau-Presles, Farciennes, voire Fleurus.

Créez votre compte Le Soir pour continuer à lire les articles gratuits en illimité

*En validant ce formulaire, vous acceptez que Le Soir traite vos données à caractère personnel pour les finalités suivantes : création et gestion de votre compte. Ces données seront également utilisées en fonction des options choisies à des fins de marketing et de ciblage publicitaire. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de limitation, de suppression, d’opposition, de rectification et de portabilité des données personnelles vous concernant. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection de la vie privée.

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous