L’Allemagne demande davantage d’interventions des assistants vidéo

@News
@News

Après plus de deux mois de test de l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR) en Bundesliga, la Fédération allemande (DFB) a demandé globalement aux assistants vidéo d’intervenir plus souvent, même si l’arbitre n’a pas commis d’erreur manifeste.

« Dans les situations compliquées, dans lesquelles on ne peut pas classer à coup sûr la décision de l’arbitre dans la catégorie ’erreur manifeste’, mais où l’assistant vidéo a de forts doutes sur la validité de la décision, il doit alors en faire part immédiatement à l’arbitre », indique une directive de la DFB datée du 25 octobre et rendue publique ce jeudi par le magazine Kicker. Dans ce cas, l’arbitre de champ est invité à vérifier lui-même sur l’écran de contrôle la validité de sa décision.

Pour le journal spécialisé, cette modification est une mauvaise idée, qui « ouvre la porte à des interprétations subjectives et à une avalanche de vérifications vidéos ».

Kicker affirme notamment que l’expulsion de l’arrière central de Leipzig Willy Orban, qui a été décisive dans la victoire du Bayern Munich (2-0) samedi, a été décidée à l’initiative de l’assistant vidéo.

Orban, sanctionné à l’origine pour une faute sur un attaquant en position de marquer, devait en principe être suspendu pour deux matches. La commission de discipline ne l’a pourtant condamné qu’à un match en tribune pour « geste anti-sportif » contredisant ainsi indirectement la décision de l’équipe d’arbitrage.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous