Un mandat d’arrêt européen émis à l’encontre de Puigdemont, selon son avocat

Dans cet article

L’avocat Belge de Carles Puigdemont, Paul Bekaert, confirme que la justice espagnole a émis un mandat d’arrêt européen à l’encontre du leader catalan et quatre des ex-membres de son gouvernement qui se trouvent toujours en Belgique.

Le président démis de la Catalogne s’est adressé aux Catalans jeudi soir lors d’un discours à la télévision catalane TV3.

Paul Bekaert a parlé avec son client jeudi soir. «  Il était pareil à lui-même, ni plus ni moins combatif et sûr de lui », explique l’avocat. L’avocat ne pouvait pas donner plus de détails sur cette allocution.

Puigdemont reste en Belgique

Le mandat d’arrêt contre Carles Puigdemont et les autres ministres sera transmis après traduction au parquet fédéral belge, puis un juge d’instruction devra décider si les cinq doivent être placés en détention préventive. Le juge peut aussi rejeter le mandat d’arrêt ou laisser les Catalans en liberté sous conditions. La chambre du conseil correctionnelle se penchera ensuite sur la validité de la requête. Si le mandat est conforme à la loi belge, la remise à la justice espagnole sera décidée, même si l’appel et le pourvoi en cassation sont encore possibles.

Le spécialiste en droits de l’homme souligne que son client reste provisoirement en Belgique. «  En effet, il reste ici. Il a promis son entière collaboration à la justice belge. »

« Ce n’est pas le gouvernement, ni le ministre de la Justice qui statue sur le mandat », a précisé Paul Bekaert.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous