Catalogne: le mandat d’arrêt contre Puigdemont «plus d’un pont trop loin», selon Bourgeois

Dans cet article
©Belga
©Belga

Le ministre-président flamand Geert Bourgeois (N-VA) est «  choqué » par la décision de la justice espagnole de faire détenir le gouvernement catalan démis et d’émettre un mandat d’arrêt européen à l’encontre des cinq membres du cabinet – dont le ministre-président Carles Puigdemont – qui se trouvent encore en Belgique. «  Enfermer des dirigeants démocratiquement élus, c’est aller plus d’un pont trop loin », réagit-il. Geert Bourgeois appelle l’Union européenne (UE) à agir.

La justice espagnole a décidé jeudi de placer huit ministres catalans en détention préventive. Un mandat d’arrêt européen a été émis contre Carles Puigdemont et quatre autres ministres qui séjournent encore en Belgique.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous