Accueil Opinions Éditos

Tueurs du Brabant: un nouvel échec serait désastreux

Rater à nouveau le coche conduirait à renforcer une suspicion déjà bien présente dans la population, persuadée qu’on lui a menti.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 3 min

Il n’y a pas de fumée sans feu. C’est le sentiment qu’engendrent inévitablement les « révélations » qui se sont succédé depuis deux semaines sur les tueries du Brabant. Hier encore, l’avocat Jef Vermassen avançait qu’un «tuyau en or» avait été donné aux enquêteurs il y a une quinzaine de jours. Certains journaux flamands ont cru voir dans ce « tuyau » le témoignage d’un ex-gendarme dénonçant sa hiérarchie, coupable selon lui d’avoir fait suspendre la surveillance du Delhaize d’Alost quelques minutes avant l’attaque du 9 novembre 1985. Ce témoignage n’est en réalité pas neuf.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lespagnard Frans, vendredi 3 novembre 2017, 18:41

    Soyons prudent ! Ce témoignage ( d’un gendarme....) n’est pas neuf.....Pourtant un autre organe de presse ce matin reprend une déclaration du Procureur de Liege affirmant que la Juge d’instruction en charge de l’affaire n’avait pas connaissance de cette information le jeudi 2 novembre à O9.00 Hres et n’en connaissait pas l’origine......LB du O3 novembre. Les journalistes en off sont peut-être au courant de certaines affaires, pas les citoyens.

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs