Accueil Monde France

Jean-Luc Mélenchon: «La France est dans un état surcritique, tout peut basculer»

Le troisième homme de la présidentielle dément tout passage à vide. Un mouvement social de masse reste possible, veut-il croire. A condition de fédérer vraiment les forces populaires.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 8 min

Depuis Paris

Déprimé, Jean-Luc Mélenchon ? Pas du tout. Il croit toujours que la France est sur un volcan et que le pays pourrait basculer. C’est peu dire que les premiers pas d’Emmanuel Macron ne l’ont pas convaincu. Mais il estime être bien seul pour le combattre. Les syndicats et le PS en prennent pour leur grade. Dans son bureau de l’Assemblée nationale où le trublion siège désormais, le leader de la France insoumise a reçu les correspondants de Lena (Leading european newspaper alliance) à Paris.

« Macron a le point ! », avez-vous concédé il y a quelques jours. Spartacus a mis un genou à terre devant Jupiter ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Michiels Laurence, vendredi 3 novembre 2017, 19:20

    Mélanchon a été apparatchik du PS pendant 30 ans et il voudrait désormais se faire passer pour le nouveau Che Guevara.

  • Posté par Bernard Dropsy, vendredi 3 novembre 2017, 13:07

    Gratter Poil . Il est maintenant évident que Macron a roulé les Français dans la farine et quand ils vont vraiment s'en rendre compte, ça risque de faire du bruit ! Jusque-là, il ne l'on pas trop vu venir avec ses gros sabots mais ce n'est qu'un ultra-libéral déguisé !

  • Posté par Gratter Poil, vendredi 3 novembre 2017, 9:07

    Ce has been de la politique du XXe siècle qui promeut la lutte des classes est totalement dépassé. On lui prête encore attention car c’est une grande gueule dans ce monde politique polissé qui ne nous fait plus rêver.

  • Posté par Jean-yves Le Carré, vendredi 3 novembre 2017, 11:27

    La lutte des classes est dépassée ? Mais cher monsieur, il s'agit juste d'un constat, on n'invente une évidence qui devient de plus en plus présente, notamment avec la disparition programmée de ce que certains ont appelé "les classes moyennes". Je constate la lucidité de Mélenchon, face au grenouillage improductif de ceux qui ne visent qu'à amender un système qui coure à sa perte.

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs