L’Espagne lance un mandat d’arrêt européen contre Carles Puigdemont

Dans cet article
© AFP
© AFP

La justice espagnole a lancé vendredi un mandat d’arrêt européen contre le président catalan destitué Carles Puigdemont et quatre de ses «ministres» repliés en Belgique, qui ont refusé de comparaître devant elle.

Une juge d’instruction a lancé le mandat contre chacun des cinq membres du gouvernement destitué, pour «rébellion, sédition, détournement de fonds publics et désobéissance à l’autorité», a annoncé dans un communiqué le tribunal qui a déjà incarcéré jeudi huit autres membres de l’ancien exécutif indépendantiste.

Dans son ordonnance, publiée par le tribunal, la juge rejette la demande formulée par les avocats de M. Puigdemont et ses ministres de déposer par vidéo-conférence devant les autorités belges, expliquant qu’ils ne remplissent pas les conditions fixées par la loi. De plus, «ils ne donnent même pas un domicile en Belgique pour réaliser une vidéo-conférence», souligne la juge.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous