Patrice Evra mis à pied avec effet immédiat par l’OM

Patrice Evra mis à pied avec effet immédiat par l’OM
Photo News

Le défenseur de l’Olympique de Marseille Patrice Evra a été suspendu avec effet immédiat. C’est ce qu’a annoncé le club français de football vendredi soir sur son site officiel. Evra, 36 ans, a été coupable d’un coup de pied au visage à un supporter marseillais pendant l’échauffement du match d’Europa League sur la pelouse du club portugais du Vitoria Guimaraes (1-0). Il avait été ensuite exclu par l’arbitre et n’avait donc pas pris place sur le banc de touche pour le coup d’envoi du match.

« Jacques-Henri Eyraud, Président de l’Olympique de Marseille, a rencontré Patrice Evra ce jour et lui a signifié sa mise à pied avec effet immédiat et sa convocation à un entretien préalable à une éventuelle sanction disciplinaire », pouvait-on lire sur le site de l’OM. « En outre, les premiers résultats de l’enquête interne diligentée par le club font apparaître un comportement inacceptable de la part d’une poignée de provocateurs ayant proféré des injures haineuses particulièrement graves à l’encontre du joueur et ce, alors que celui-ci et ses coéquipiers s’échauffaient en vue d’une rencontre importante », a continué le club.

Quelques dizaines de personnes, la plupart issues de la zone réservée aux fans marseillais, qui étaient près de 500, avaient pris à partie l’arrière gauche. Après avoir échangé verbalement avec eux, Evra a violemment réagi avec ce coup de pied. Les stadiers sont ensuite rapidement intervenus mettant fin à l’altercation.

« En tant que joueur professionnel et expérimenté, Patrice Evra ne pouvait y répondre d’une manière aussi inappropriée », a ajouté l’OM. « Le club poursuit son enquête et utilisera tous les moyens de droit à sa disposition à l’encontre d’individus qui, sous couvert de leur passion pour l’OM, mettent en danger sa réputation en pénétrant sur le terrain et en injuriant un joueur au lieu de le soutenir. »

À noter que l’OM et l’UEFA ont ouvert une procédure à l’encontre du joueur. Le cas sera étudié le vendredi 10 novembre par les instances disciplinaires de l’UEFA.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous