Accueil Monde France

France: la joggeuse disparue a été étranglée mais n’a pas été violée

Les résultats de l’autopsie seront officiellement communiqués ce lundi par la procureur de Besançon.

Temps de lecture: 1 min

Alexia Daval, la jeune femme retrouvée morte lundi dans l’est de la France, a été étranglée, a-t-on appris samedi de source proche du dossier. Les résultats de l’autopsie pratiquée jeudi sur son corps calciné ont permis d’établir un décès par strangulation, mais selon les premières constatations, la jeune femme n’a pas été violée, a précisé cette source à l’AFP.

La procureure de Besançon, Edwige Roux-Morizot, contactée par l’AFP, n’a pas confirmé cette information. La magistrate tiendra une conférence de presse lundi à 11H00. «On connaît les causes de la mort d’Alexia, mais des examens complémentaires sont encore nécessaires pour en connaître le détail», avait expliqué vendredi Mme Roux-Morizot.

«Plein d’indices ont pu être recueillis» et «l’autopsie a permis de conclure à un certain nombre d’éléments intéressants pour l’enquête», avait confié la magistrate. Les résultats de l’autopsie permettent aux enquêteurs d’éliminer certaines pistes, comme celle d’un accident, et de se focaliser sur celle d’un homicide dont les raisons restent à déterminer.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une