Di Rupo sur la crise catalane: «Rajoy s’est comporté en franquiste autoritaire»

© Sylvain Piraux / Le Soir
© Sylvain Piraux / Le Soir

Il serait choquant de mettre le président catalan destitué Carles Puigdemont en prison, estime le président du PS, Elio Di Rupo, qui compare par ailleurs l’attitude du Premier ministre espagnol Marino Rajoy à celle d’un «  franquiste autoritaire ».

«  Je combats la politique de Puigdemont, mais je serais très choqué si la justice belge le mettait en prison. Retrouvons un minimum de dignité. Combattons l’indépendantisme, mais restons démocrates. Puigdemont a abusé de sa position mais Rajoy s’est comporté en franquiste autoritaire. Trouvons le chemin d’une Espagne davantage fédérale », a déclaré l’ancien Premier ministre sur le réseau Twitter.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous