Accueil Monde États-Unis

Comment Trump a imposé son style «pétri d’exagérations» en un an

Des cohortes de cols bleus pourtant traditionnellement démocrates ont été séduites par le discours anti-globalisation du nouveau président des Etats-Unis.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Donald Trump doit sa victoire du 8 novembre 2016 au surprenant changement de camp de l’électorat ouvrier blanc des Etats du nord Midwest, un électorat traditionnellement démocrate, largement syndiqué… mais conquis par le discours protectionniste martelé depuis des décennies par le milliardaire aujourd’hui à la Maison-Blanche. « Une grosse surprise », relève le politologue américain Paul Sracic, de passage à Bruxelles, alors que le parti conservateur n’avait pas connu de grand chambardement depuis les années 1930.

Ce nouvel électorat est venu renforcer la base traditionnelle des républicains : les conservateurs sur le plan sociétal et économique, que Trump a pu séduire, malgré trois mariages et deux divorces, largement compensés par son obsession à renverser la tendance en faveur des juges conservateurs au sein de la Cour Suprême.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs