Accueil Monde

Paradise Papers: la reine Elisabeth II investit aux Îles Caïmans

La reine d’Angleterre a placé offshore une partie de son patrimoine personnel.

Enquête - Temps de lecture: 2 min

Qui se cache derrière « Dover Street VI Cayman Fund LP » ou « Jubilee Absolute Return Fund » ? Entre autres la reine d’Angleterre Elisabeth II, celle-là même qui règne sur la Grande-Bretagne depuis 65 ans, depuis la mort en 1952 de son père, le roi George VI.

En 2005, le duché de Lancaster - qui représente le patrimoine et portefeuille personnel de la Reine - a investi 7,5 millions de dollars US dans Dover Street VI Cayman Fund LP, si l’on en croit les documents de la société Appleby, fournisseuse de services offshore. Le fonds a investi de manière profitable dans une société qui a développé les technologies de reconnaissance des empreintes digitales pour téléphones mobiles, et réalisé certains investissements dans d’autres sociétés high-tech et sociétés pharmaceutiques. A ses côtés, d’autres investisseurs identifiés sont des universités américaines et britanniques, une banque des Emirats Arabes Unis et certaines fondations de charité.

Du duché de Lancaster aux Îles Caïmans

En juin 2008, le portefeuille de la reine s’est enrichi de quelque 360.000 dollars en retour sur ces investissements. Ce fonds des Îles Caimans a également investi dans une société de capital-investissement qui contrôle BrightHouse, une société immobilière britannique de location-vente qui a été critiquée par les associations de consommateurs et par des membres du Parlement pour avoir vendu des biens immobiliers au désavantage des Britanniques : les plans d’amortissement engendraient un taux d’intérêt annuel qui pouvait atteindre 99,9 % ! De 2004 (au moins) à 2010, le duché a aussi investi dans un fonds établi aux Bermudes, le Jubilee Absolute Return Fund.

Les investissements offshore de la Reine n’ont pas été dévoilés dans les rapports annuels du duché, lequel n’est pas obligé de révéler les détails de la fortune personnelle de la reine. C’est d’ailleurs sur une base volontaire que la reine s’acquitte d’une taxe sur ses revenus.

Via The Guardian, le réseau ICIJ a interrogé la reine. « Le duché a un investissement en cours dans le fonds des Îles Caïmans », confirme une porte-parole de la Reine Elisabeth II, « et n’était pas au courant de l’investissement dans BrightHouse. La reine paye volontairement une taxe sur les revenus de son duché et de ses investissements. » La porte-parole confirme les investissements du duché dans deux autres fonds offshore. « La politique d’investissement du duché est basé sur des avis et recommandations de nos consultants en investissements, et plutôt selon une stratégie d’allocation d’actifs qu’une stratégie fiscale », affirme la porte-parole.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Bricourt Noela, lundi 6 novembre 2017, 11:22

    Sa Majesté doit être bien embêtée....Si tout cela est parfaitement légal, ils auraient dû partager l'info...C'est du "grand soir".

  • Posté par Vigneron Gérard, lundi 6 novembre 2017, 9:44

    Avec mes encouragements et remerciements pour votre remarquable travail de "DEMOCRATIE"

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs