Paradise Papers: Lewis Hamilton s’est offert un jet privé, sans TVA

Le quadruple champion du monde de Formule 1, Lewis Hamilton, est l’heureux propriétaire d’un jet privé. Un Bombardier Callenger 605, rouge pétant, avec des rideaux Armani. Tarif de l’engin : 27 millions de dollars.

Normalement, pour utiliser ce jet à des fins privées, Lewis Hamilton doit – comme tout un chacun- s’acquitter de la TVA sur le prix d’achat. Soit plus de 5 millions. Sauf si vous mettez en place une construction dans un paradis fiscal. Et c’est précisément ce qu’a conseillé le cabinet Appleby à Hamilton, comme le révèlent quelques mails dénichés parmi les 13,4 millions de documents des Paradise Papers.

Pour le cas emblématique de Lewis Hamilton, Appleby s’est octroyé le conseil des experts fiscaux de Ernst & Young (E&Y). Et, ici, l’astuce utilisée pour éviter de passer à la caisse TVA, c’est d’enregistrer le jet privé du pilote à l’Île de Man, l’un des trente pays que la Belgique considère comme un paradis fiscal.

Le temps d’un pit-stop

Il faut que l’avion atterrisse sur l’Île pour être enregistré là-bas. Mais en deux heures maximum, la paperasse est réglée, assure Appleby. Le pilote Mercedes a donc fait le crochet par l’Île de Man en janvier 2013, accompagné de son ex-compagne Nicole Scherzinger. Ensuite, il lui a suffi de mettre sur pied un complexe système de leasing entre différentes sociétés lui appartenant, dont celle basée à l’Île de Man, et le tour était joué.

Même si les conseillers d’Hamilton assument qu’il utilisera son jet à titre privé un tiers du temps, il ne payera pas de TVA. Et le ciel européen s’ouvre à son Bombardier… qui ne repassera plus jamais par l’Île de Man, d’après les registres de vol que nous avons pu consulter.

Interrogé par nos partenaires du consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), Lewis Hamilton a rejeté en bloc des « allégations impropres et infondées » par la voix de ses avocats. Il assure qu’ « il n’y a aucun avantage à utiliser l’île de Man plutôt que le Royaume-Uni ou tout autre pays de l’Union », sans offrir d’explication convaincante pour expliquer son passage par cette île.

La vidéo de Lewis Hamilton avec son jet

Le pilote britannique n’est pas le seul à utiliser ce mécanisme bien huilé proposé par Appleby et E&Y sur l’île. Dans les Paradise Papers, on constate que le prince héritier d’Arabie Saoudite utilise la même ficelle. Idem pour plusieurs oligarques russes. Au total, l’ICIJ a recensé 48 jets à l’Île de Man, d’une valeur moyenne de 33,9 millions de dollars.

Et la technique « zéro TVA » fonctionne aussi pour des bateaux. Demandez à Paul Allen, le cofondateur de Microsoft, ce qu’il en pense.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Le Belge a roulé pied au plancher.

    Par Dominique Dricot

    Rallye

    Allemagne: 84 mètres d’écart après 106,62 km pour Thierry Neuville

  • Un rallye très... bucolique.

    WRC: profitez de ce Deutschland, c’est peut-être le dernier...

  • Neuville, Tänak et Ogier nous promettent encore une solide bagarre sur les routes allemandes.

    Par Dominique Dricot

    Rallye

    Rallye: Hyundai veut le titre mondial des constructeurs

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Si le Myanmar annonce des mesures de retour et que le Bangladesh s’engouffre dans la brèche, non seulement peu de Rohingyas sont candidats au retour mais les experts internationaux confirme que les conditions ne sont pas réunies.

    Deux ans après, l’impossible retour des Rohingyas

  2. HOCKEY EUROHOCKEY FINAL BELGIUM VS SPAIN

    Maîtrise et sang-froid: les Red Lions sacrés champions d’Europe (vidéos)

  3. FRANCE G7 SUMMIT

    G7: Biarritz en état de siège, la ville où on apprend à attendre…

La chronique
  • Vous avez de ces mots: La parlure des {ceux de chez nous}

    Entre wallon et français

    Le précédent billet de cette chronique vous a rappelé pourquoi les œuvres d’Arthur Masson, qui comportent du français et du wallon, ne peuvent pas être considérées comme un langage mixte. L’auteur distingue soigneusement les deux langues, en les faisant alterner selon les personnages ou les circonstances du récit. Il nous faut donc chercher ailleurs l’équivalent du bruxellois « beulemans », dans lequel français et flamand sont parfois imbriqués au sein d’une même phrase ou d’une même expression.

    Cet équivalent existe, mais il n’est plus guère connu aujourd’hui que de quelques spécialistes des productions régionales et d’un lectorat moins jeune encore que celui qui a apprécié la Toinade d’Arthur Masson. Il s’agit d’une littérature essentiellement liégeoise de par l’origine des auteurs et le décor des romans ou nouvelles. Elle est écrite dans une langue dont la base est incontestablement...

    Lire la suite

  • L’Amazonie en feu: Sa forêt? Nos poumons!

    Alors, #prayforamazonas. #prier pour l’Amazonie. C’est en apparence tout ce qu’il nous reste à faire. Car entre la bêtise du président (élu) d’un des plus grands pays de la planète (Jair Bolsonaro) et l’incapacité répétée des grands dirigeants du monde de faire bloc, il n’y a plus guère de place que pour l’incantation.

    Un ciel jaunâtre éclipse São Paulo, une eau de pluie noire déferle sur la ville brésilienne, et nous croisons les doigts. 74.000 feux ont été comptabilisés depuis janvier au Brésil,...

    Lire la suite