Accueil

Un Belge pour diriger la luttecontrela fraude

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

L’expertise belge en matière de lutte contre la fraude à la TVA s’exporte. Les pays européens ont en effet décidé, il y a plusieurs semaines, de dupliquer à leur niveau un système de détection ultra précoce de fraudes, qui porte le nom pompeux de « transactional network analysis ». Ce système combine coopération renforcée entre les fiscs européens et technologie de pointe et devrait permettre de repérer les transactions douteuses avant que les fraudeurs ne disparaissent avec la TVA.

Le Belge Yannic Hulot, de l’ISI, a été nommé dans la foulée coordinateur de cette initiative européenne. La Belgique utilise ce système depuis 15 ans et l’avait déjà exporté au niveau du Benelux. Sa duplication au niveau européen est principalement financée par la Commission européenne. Et elle réjouit l’administration fiscale belge. « Les États membres entendent ainsi se doter d’un outil moderne et performant. Les fraudeurs ne doivent plus avoir le monopole de la créativité », selon elle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs