Juncker sur la Catalogne: «Je ne vois pas en quoi les autorités espagnoles violent l’Etat de droit»

Juncker sur la Catalogne: «Je ne vois pas en quoi les autorités espagnoles violent l’Etat de droit»

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, s’est exprimé ce lundi sur la crise en Catalogne. « Je ne trouve pas que l’Espagne viole l’Etat de droit », a-t-il déclaré à la VRT.

Jean-Claude Juncker soutient le gouvernement espagnol de Mariano Rajoy et estime que la loi est de son côté. Il désigne par contre les séparatistes catalans d’un doigt accusateur. « Je pense que ceux qui ne respectent pas la constitution espagnole enfreignent la loi », a-t-il ajouté. Le président de la Commission européenne a également précisé qu’il faisait confiance aux autorités judiciaires « belges et espagnoles ».

« Ce qui se passe en Catalogne – une région qui a toute ma sympathie – n’est pas une affaire européenne. La solution réside dans l’ordre constitutionnel et judiciaire interne à l’Espagne », a rajouté Jean-Claude Juncker. Il a conclu en expliquant que « la Commission européenne a pris une position prudente et peut-être pas celle espérée par tous mais l’Union européenne est une union basée des règles de droit qu’il faut respecter ».

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous