Sofagate: le documentaire qui tombait à pic… quoique…

Ursula von der Leyen et Charles Michel, ce mardi, à la conférence des présidents, au Parlement européen à Bruxelles.
Protocolaire, le fait qu’il n’y ait que deux sièges, occupés sans coup férir par Charles Michel et Recep Tayyip Erdogan, excluant Ursula von der Leyen? Curieusement, lorsque les présidents de la Commission et du Conseil étaient deux hommes (Juncker et Tusk, en novembre 2015), il y avait trois sièges...
TURKEY-EU_
Michel et Erdogan s’asseyant sans hésitation dans les deux seuls fauteuils disponibles, tandis que Mme von der Leyen reste là, debout, un instant, cherchant sa place...
Messieurs Michel et Erdogan prennent place, sans hésitation, côte à côte, dans les deux seuls fauteuils disponibles, tandis que Mme von der Leyen reste debout, un instant, cherchant sa place.
TURKEY EU DIPLOMACY
Cent millions ont été prévus pour réhabiliter 130 sites wallons.
En Inde, une épidémie de peste pulmonaire a éclaté en 1994, alors que l’on croyait la maladie éradiquée depuis presque trente ans.
Tedros Adhanom Ghebreyesus, le patron de l’OMS, a opéré un petit virage en critiquant notamment le partage insuffisant des données par les Chinois lors de la mission des experts.
Martin Shearman, l’ambassadeur britannique en Belgique. © Belga.
RTXAU0DL
«Coordination» sur le front de la pandémie et politique étrangère, voilà le menu des Européens qui recevront le nouveau chef de la diplomatie américaine Anthony Blinken.
«Faisons ce qu’on a promis que nous ferions. C’est le moment de rester concentrés et soudés», insiste Margrethe Vestager.
« Notre survie, c’est notre petit-fils. Ce qui compte pour nous, en premier lieu, c’est notre petit-fils. »
BELGIUM EU HEALTH PANDEMIC CORONAVIRUS COVID19
FILES-HEALTH-VIRUS-BRITAIN-ASTRAZENECA
Charles Michel.
Viktor Orban a fustigé les nouvelles règles internes du PPE: «antidémocratiques, injustes et inacceptables»!
«Les Etats-Unis sont de retour: nous sommes prêts à faire notre part», affirme Charles Michel. Le leitmotiv, dit-il, c’est la «complémentarité».
Les dirigeants européens réunis en sommet par visioconférence n’ont pas réussi à trancher leurs divergences sur le futur «passeport vaccinal».
B9725015357Z.1_20201022123427_000+G3KGU1MFF.2-0