Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki n’avait qu’une idée lors des négociations pour les top jobs européens 
: éviter que le socialiste Timmerman ne devienne président de la Commission européenne. Résultat
: aucun pays de l’est ne devait être représenté à la tête des institutions, à la faveur du PPE, le groupe auquel appartient Angela Merkel au sein de l’UE, a compris.
La future présidente de la Commission entend ajouter les violences envers les femmes dans la liste des «
eurocrimes
».
Ursula von der Leyen derrière une forêt de micros peu après sa nomination
: la femme politique allemande dispose déjà d’une solide expérience ministérielle dans son pays.
Pedro Sanchez s’est instantanément retrouvé dans le «
cockpit
» de l’UE, traitant d’égal à égal avec Macron et Merkel.
Le nom de Didier Reynders est souvent cité. Pourtant, une surprise à la belge ne peut pas être exclue.
La monarchie serait conservée mais réservée à un rôle strictement protocolaire.
L’élection des présidents des commissions parlementaires est un événement capital dans la répartition des influences sur les processus législatifs au sein du parlement européen.
Charles Michel devrait prendre ses nouvelles fonctions de président du Conseil européen le 1
er
 décembre.
Ursula von der Leyen a rencontré Charles Michel, ce lundi.
Volodymyr Zelensky, le nouveau président ukrainien se veut plus pragmatique que son prédécesseur et estime que l’adhésion à l’UE passe par des réformes profondes au sein de son pays.
Herman
C’est depuis Le Coq où il séjourne avec ses petits-enfants qu’Herman Van Rompuy nous a reçus.
La ministre allemande Ursula von der Leyen est candidate à la présidence de la Commission européenne.
Charles Michel au Mémorial du génocide à Kigali, le 7 avril dernier
: un rapport toujours étroit avec les pays africains.
Ursula von der Lyen et Jean-Claude Juncker à Bruxelles, ce 4 juillet 2019.
Le nouveau président n’aura pas beaucoup de temps pour se familiariser avec sa fonction
: il devra affronter immédiatement des dossiers explosifs.
Le nouveau président n’aura pas beaucoup de temps pour se familiariser avec sa fonction
: il devra affronter immédiatement des dossiers explosifs.
Rudi Vervoort, lors des consultations en vue de former le gouvernement bruxellois.
Willy Borsus, ministre-président wallon sortant
: «
Se donner un peu de temps
».
BELGIUM-EU-SUMMIT-DEAL