Affaire Weinstein: pour Jessica Chastain, «plus de diversité aux postes de pouvoir» est nécessaire

© AFP
© AFP

L’actrice Jessica Chastain veut rompre la culture de l’omertà dans une industrie d’Hollywood « malsaine » et offrir une caisse de résonance aux victimes d’agressions sexuelles, après l’avalanche des accusations visant notamment les producteurs Harvey Weinstein et Brett Ratner.

«  Je ne suis pas à l’aise avec le silence », affirme à l’AFP celle qui tient le rôle-titre du premier film réalisé par Aaron Sorkin, « Le grand jeu ». «  Si on est dans une industrie malsaine, on fait partie du problème et notre inaction vaut complicité », ajoute-elle. «  J’ai beaucoup d’amies qui ont été utilisées à mauvais escient, maltraitées ».

Comment changer les choses

L’actrice raconte être devenue féministe en grandissant auprès d’une mère célibataire. «  Je l’ai vue se battre pour que nous ayons toujours de quoi manger et j’ai vu les injustices autour d’elle », se souvient-elle. Elle a également pris tôt conscience des discriminations envers les femmes, dès ses études à la prestigieuse école de spectacle new-yorkaise Julliard. «  Il y avait deux tiers d’hommes et un tiers de femmes dans les classes. J’ai demandé à un professeur : ‘Pourquoi ce n’est pas 50/50 ?’ et il m’a dit ‘il y a plus de rôles pour hommes que pour femmes’. Et j’ai répondu ‘comment on va changer les choses si on ne change pas cette mentalité ?’», raconte-t-elle.

Pour celle qui vient de tourner avec le québécois Xavier Dolan, ce n’est toutefois pas l’industrie du film qui est en cause, mais le système patriarcal dans son ensemble. «  Dans tout secteur où il y a un groupe démographique en charge du gagne-pain d’autres, on voit des abus de pouvoir. En politique, à Wall Street, dans les médias, et à Hollywood. On doit s’efforcer d’avoir plus de diversité aux postes de pouvoir », argumente-t-elle.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous