Accueil Culture Musiques

Juliette Armanet: «J’ai du mal à parler d’autre chose»

Juliette Armanet, devant son piano, chante l’amour sur « Petite amie », son premier album.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 5 min

A l’entendre chanter « L’amour en solitaire », « Cavalier seul » ou « Manque d’amour » sur son premier album paru en avril dernier, ou même « Ultra moderne solitude » sur la compil’ hommage Souchon dans l’air, on n’imagine pas que Juliette Armanet, 33 ans, a déjà un long parcours professionnel derrière elle. Sinon par la maturité de ses textes parlant majoritairement des affres de l’amour : «  J’ai du mal à parler d’autre chose que de l’amour dans mes chansons, nous a-t-elle avoué. Ce sont des états d’âme dans lesquels on peut se retrouver. Comme l’a écrit Barthes dans ses Fragments d’un discours amoureux. Ce sont différentes couleurs : l’extase, l’abîme du manque, la jalousie, la vengeance. Cette palette de sentiments est vivante et subtile, elle agite l’âme humaine de façon infatigable. J’aime décrire les tourments amoureux. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs