Accueil Sports Football Diables rouges

Josip Weber nous a encore pris de vitesse

Rapide sur un terrain, l’ancien Diable rouge s’est éteint à 52 ans, terrassé par un cancer de la prostate découvert en 2014. Naturalisé, il avait disputé 8 matches et inscrits 6 buts en équipe nationale.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Il aurait dû « fêter » son 53e anniversaire jeudi prochain, entouré de ses proches en Croatie, où il résidait depuis la fin prématurée de sa carrière à Anderlecht, en 1997. Terrassé par un cancer de la prostate qui avait été décelé en 2014, l’ancien Diable rouge (8 sélections, 6 buts) Josip Weber s’est éteint mercredi, sur le coup de 5 heures du matin, après avoir tenté de repousser au maximum l’échéance fatale qu’il savait inéluctable depuis quelques mois. «  Quand j’ai appris la nouvelle de cette maladie, ce fut un choc énorme  », rappelait-il il y a six mois dans une interview poignante au magazine Puskas. «  À cause des métastases, il était impossible de me faire opérer. Il paraît qu’une personne sur un million s’en sort et j’espère être celle-là. Mais je serais déjà content si je pouvais encore continuer à vivre deux ans et demi. Moi qui n’ai jamais eu peur de rien, j’ai peur pour ma vie, pour ma famille.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs