Accueil Sports Football Diables rouges

Mertens estime ne pas être un véritable attaquant: «Auparavant, je pleurais pour jouer»

Même s’il peine à retrouver sa percussion napolitaine avec les Diables rouges, le Louvaniste ne panique pas. Conscient du chemin parcouru, il veut profiter de sa bonne passe actuelle pour rebondir. Comme médian…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Il y a un petit temps, on disait souvent de Dries Mertens qu’il était un mauvais « client » pour la presse, à tout le moins lorsqu’il était chez les Diables. Non pas que le Louvaniste ne soit pas intelligent ou sympa mais simplement parce qu’on sentait bien que les questions au sujet de son statut de joker de luxe l’énervaient au plus haut point. Alors, il se contentait du strict minimum, sans vraiment sourire. Mercredi encore, on a pu constater sa transformation. Oui, Dries Mertens est heureux et il veut que cela se sache !

Dries, tout d’abord, quelle importance accordez-vous aux deux rencontres amicales que les Diables vont disputer face au Mexique et au Japon ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs