La justice américaine autorise un examen psychologique d’«El Chapo»

©AFP
©AFP

Un juge new-yorkais a autorisé mercredi un examen psychologique du narcotrafiquant mexicain présumé Joaquin Guzman « El Chapo », dont l’avocat a affirmé qu’il souffrait de divers troubles en raison de l’isolement auquel il est tenu.

«  Sa mémoire est défaillante, il a des problèmes physiques », a indiqué l’avocat, Eduardo Balarezo, après une audience devant le juge fédéral Brian Cogan. «  Ce que je crains, c’est qu’entre maintenant et avril, quand doit commencer le procès, il ne soit pas compétent pour assister à sa propre défense », a ajouté l’avocat d’origine équatorienne.

Depuis son extradition aux Etats-Unis, en janvier, « El Chapo », 60 ans, accusé d’avoir dirigé le puissant cartel de Sinaloa, est «  enfermé 23 heures sur 24, la lumière constamment allumée », «  on ne lui donne pas d’eau, pas de savon pour se laver, il a attrapé mal à la gorge à cause du froid, il a mal à la tête en permanence », a affirmé l’avocat.

Ces conditions tiennent au fait qu’El Chapo a déjà échappé par deux fois à ses geôliers dans le passé, quand il était encore au Mexique.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous