Accueil Société Régions Bruxelles

Indexer la prime BeHome

Le budget total de la prime BeHome n’a pas été distribuée ni en 2016 ni en 2017. Son indexation semble donc possible.

Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 3 min

Voici quelques semaines, les propriétaires bruxellois occupant leur bien ont certainement eu l’agréable surprise en vérifiant leur compte. Ils ont touché 120 euros de la part de l’administration régionale sous l’intitulé BeHome. Cette prime née de la réforme fiscale entamée par la Région fête sa deuxième année d’existence mais des modifications devraient encore intervenir.

En 2016, les Bruxellois ont vu leur précompte immobilier augmenter mais afin de ne pas pénaliser les propriétaires occupant leur bien et taxer uniquement ceux louant un logement, le ministre des Finances, Guy Vanhengel (VLD) avait proposé la création de la prime BeHome d’un montant de 120 euros. Lors de la première année, le précompte devait être payé et c’est après de longs mois et surtout après avoir rempli un formulaire sur internet, que le contribuable recevait le montant. « Cela posait un véritable souci car tout le monde n’était pas au courant et en plus, les Bruxellois devaient avancer de l’argent à la Région, rappelle le député Emmanuel De Bock (Défi). Pour cette année, je constate que la Région a réussi à verser la prime quasiment quand les gens ont dû payer leur précompte. »

En 2016, 21,1 millions d’euros avaient été liquidés sur un budget de 24 millions d’euros. Quelque 8.000 dossiers sont encore en attente. Pour 2017, la Région a versé 20,3 millions d’euros et un million est encore en traitement. Cela signifie que certaines personnes ne demandent pas leur prime puisque l’administration régionale estimait que 200.000 propriétaires pouvaient en bénéficier.

Afin d’optimaliser encore le processus, des agents ont été formés et surtout, dès mi-novembre, une campagne d’information sur la fiscalité doit être lancée. Une manière d’expliquer pourquoi le citoyen paie des impôts mais également quels sont les mécanismes auxquels il a droit.

En 2018, la prime sera directement décomptée du précompte immobilier. « Cela va faciliter le travail de l’administration car tout sera traité en même temps, ajoute Emmanuel De Bock.

Économie de temps et d’argent

On économise du temps de travail mais également des frais d’envoi de courrier. Avec cela et les primes qui ne sont pas réclamées, cela signifie qu’on pourrait prévoir l’indexation de son montant. »

En effet, alors que le précompte immobilier est indexé, il n’a pas été prévu de le faire pour BeHome. « Cela veut dire que chaque année, elle perdra de sa valeur. C’est pour cette raison qu’avec Julien Uyttendaele (PS) nous avons déposé une proposition d’ordonnance afin d’inscrire le principe d’indexation de la prime. Il suffit de lui appliquer le même calcul que celui pour le PRI. En plus, il faudrait voir ce que nous pouvons faire avec le surplus qui n’a pas été distribué. On pourrait tout à fait imaginer une hausse du montant initial puisque pour 2016, il restait 10 euros par dossier et pour 2017, le solde équivaut à 17 euros par ménage. Cela pourrait être un beau geste pour compenser la hausse de cet impôt. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo