Lewis Hamilton nullement perturbé par l’affaire des Paradise Papers et pleinement concentré sur le Grand Prix du Brésil

©Photonews
©Photonews

Il aurait en effet acquis un jet privé et une caravane de luxe sans payer la TVA grâce à un système certes ingénieux, mais frauduleux. Les acquisitions auraient été déclarées dans un paradis fiscal, en l’occurrence l’Île de Man.

« Je comprends que cela fasse beaucoup de bruit », a admis l’intéressé jeudi en conférence de presse à Sao Paulo, où se dispute le GP du Brésil ce week-end sur le circuit d’Interlagos. « Il y a une petite tempête autour de moi, et pas mal d’histoires qui circulent. Mais je fais confiance à mes conseillers professionnels. Je ne me sens donc absolument pas impliqué dans cette histoire à dormir debout, qui ne va sûrement pas m’empêcher de rester concentré sur l’essentiel, à savoir ma course. Je ne suis d’ailleurs ici que pour cela : bien courir et si possible gagner une 2e fois ce Grand Prix du Brésil. Le titre mondial m’a rempli d’énergie positive, et je ne vais pas manquer de l’utiliser. Il reste deux Grand Prix au programme, où je n’entends pas me laisser distraire de mes valeurs de base et de ce que j’ai à faire… »

Un communiqué du management du Britannique, soupçonné d’avoir illégalement échappé à une facture de plus de 3,45 millions d’euros sur l’achat de son jet privé, assure qu’il a déjà été en grande partie lavé de ces accusations.

Le dernier Grand Prix de la saison se disputera le 26 novembre à Abu Dhabi.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Jean-Marc Fortin a été surpris par Fernando Alonso qui approche le rallye-raid comme la F1.

    Par DOMINIQUE DRICOT

    Moteurs

    Jean-Marc Fortin: «Fernando Alonso est un professionnel hors-norme»

  • En se mettant tout seul hors de la route, Thierry Neuville a perdu une occasion en or de se relancer dans la chasse aux lauriers. @News

    Par Thierry Wilmotte et Envoyé spécial à Marmaris, Thierry Wilmotte

    Rallye

    Thierry Neuville n’a plus vraiment son sort entre les mains

  • @News

    Par Thierry Wilmotte

    Rallye

    Les dieux du ciel turcs étaient avec Neuville

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Chaque jour, un «
prix maximum autorisé
» est un plafond, propre à la Belgique, que les enseignes n’ont pas le droit de dépasser. Il est calculé et communiqué chaque jour ouvrable par le SPF Economie.

    Carburant: pourquoi les prix varient-ils d’une station à l’autre?

  2. Des missiles balistiques intercontinentaux RS-24 défilent sur la Place Rouge, à Moscou, le 7 mai 2019.

    Faut-il craindre les «supermissiles» de Vladimir Poutine?

  3. L’expédition commence place Dumon, à Wolume-Saint-Pierre, avec le tram 39 – un vieux modèle.

    Le tour de Bruxelles en mobilité partagée: «Le Soir» a tenté l’expérience

La chronique
  • Vous avez de ces mots: {L’Ardenne} ou {les Ardennes}?

    Morphologie et géographie

    Un billet de cette chronique a fait le point récemment sur les marques du nombre dans les noms propres. Si la règle générale prône l’invariabilité, elle connaît de nombreuses exceptions, y compris dans des noms de pays ou de régions. Depuis longtemps, le pluriel s’est imposé dans les Amériques, les Antilles ou les Pouilles  ; à date plus récente sont apparus les deux Congos, les deux Corées, les deux Vietnams. Peut-être sera-t-il question demain des deux Belgiques.

    Vu l’abondance de matière, d’autres toponymes ont été prudemment mis en réserve… en attendant que le loup sorte du bois. Cela vient de se produire le week-end dernier dans le magazine Sosoir, compagnon de votre quotidien...

    Lire la suite

  • Climat: rien n’est fait. Tout reste à prouver

    On en sait qui feront les comptes : 75 à 95.000 début décembre 2018, 75.000 fin janvier 2019, 15 à 20.000 en septembre 2019. Et qui en tireront des conclusions sur un essoufflement du mouvement climatique en Belgique. Plus aisé à faire – mais totalement réducteur – que de se frotter au monde complexe, emporté, contradictoire, désespéré parfois de la mobilisation climatique aujourd’hui.

    Depuis près d’un an, et pas seulement à Bruxelles, des centaines de milliers de personnes ont défilé pour...

    Lire la suite