Glyphosate: «Les agriculteurs n’en peuvent plus», selon un syndicat français

Dans cet article
© AFP
© AFP

La FNSEA, principal syndicat agricole français, a dénoncé jeudi une «pétaudière» après l’échec des représentants des 28 Etats membres de l’UE à s’accorder sur l’avenir du glyphosate, jugeant que les agriculteurs «n’en peuvent plus de ces atermoiements».

Les 28 Etats ont échoué jeudi à s’accorder sur l’avenir du glyphosate lors d’un vote pour renouveler pour 5 ans la licence de l’herbicide controversé, qui va maintenant passer dans un comité d’appel.

«Ceux qui étaient pour 10 ans hier, se sont abstenus aujourd’hui ou ont voté contre les 5 ans. La France qui dit 7 ans un jour, 5 le lendemain, puis 4 puis 3, ne fait aucun effort pour rechercher un compromis européen, et l’Allemagne s’abstient ! Quelle pétaudière !», s’est exclamé le syndicat agricole qui regrette ce sixième échec à trouver un accord européen.

« Ils se moquent des agriculteurs »

Pour la FNSEA, «les Etats membres exportent à Bruxelles leurs contingences politiques internes, se moquant comme d’une guigne de la cohérence européenne, des avis de leurs agences scientifiques, et surtout des agriculteurs qui n’en peuvent plus de ces atermoiements qui plombent lentement mais sûrement le débat sociétal, et les laissent dans l’impasse».

Dans l’UE, les pesticides à base de glyphosate représentent un marché d’environ un milliard d’euros. La substance active, herbicide le plus utilisé dans l’UE, est plébiscitée par les cultivateurs pour son efficacité et son faible coût.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous