Accueil Opinions Chroniques

L’étrange voyage de Carles P.

Vu de Barcelone, il a donné l’impression de déserter sa république mort-née. De l’autre, il a montré que le pauvre Michel ne peut pas faire un pas sans l’aval de son plus puissant partenaire.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 3 min

Personne à Bruxelles n’avait envie de l’encombrant M. Puigdemont. Et voilà que les juges lui interdisent d’aller voir ailleurs

Malgré les explications alambiquées de Charles Michel, on se demande toujours ce que l’éphémère président de l’éphémère république catalane est venu faire dans la patrie de l’américain-frites pendant que la paella commençait à carboniser à Barcelone.

Selon les uns, intoxiqué par son ami Théo Francken, il croyait débarquer en star dans la capitale de la république flamande et il se retrouvait à Zaventem au milieu de la foule des touristes revenus de la Costa Brava en charter Neckermann.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par max Duchemin, vendredi 10 novembre 2017, 12:08

    Il serait faux, voire malhonnête du point de vue du lambda citoyen votant de ne pas reconnaître que le Premier ministre (qui a fait son job correctement jusqu'ici) à de plus en plus de peine à se maintenir en équilibre en faisant le très écart entre les valeurs démocratiques défendues par l'Europe et celles prônées par une partie de ses ministres du N-VA (se comportant comme des véritables pyromanes) consistant à mettre à mal l'Etat de droit démocratique d'une Constitution. Aujourd'hui c'est la Catalane (utilisée comme véritable laboratoire incubateur de "venin séparatiste" contre toute démocratie ne se pliant à cette "haute pensée séparatiste" ), Que sera sa prochaine cible si par mégarde citoyenne NE le NVA remonterai à nouveau dans les sondages électoralistes sous l'effet du persécuter "calimero Puigdemont" par le pouvoir Judiciaire Espagnol ? L' Etat de droit de la Constitution Belgo Belge? Celle du Royaume-Unis ?(cf aux séparatistes écossais) CQFD!

  • Posté par Szabo Bertrand, vendredi 10 novembre 2017, 11:04

    "il a montré que le pauvre Charles Michel ne peut pas faire un pas sans l’aval de son plus puissant partenaire". Ben oui, comme tous les premiers ministres belges dans un système politique basé sur la nécessaire coalition temporaire de partis parfois très éloignés l'un de l'autre. Du temps d'Elio di Rupo, le PS se lamentait en permanence sur l'air de "on voudrait bien, mais on ne peut point", sans susciter les sarcasmes des journalistes du Soir ou d'ailleurs...

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs