Hôtel Sheraton de Bruxelles: «50 millions d’euros» pour le désamiantage, selon la N-VA

© Bruno D’Alimonte | Le Soir
© Bruno D’Alimonte | Le Soir

La N-VA se pose de sérieuses questions sur la réouverture possible du Sheraton, place Rogier, à Bruxelles. Le nouveau propriétaire, Primecity Investment, veut rouvrir l’hôtel début 2018, alors qu’il avait été fermé fin 2016. Et cela, au prix de quelques travaux seulement.

Dans une note, Johan Van den Driessche fait savoir que l’on ne peut « pas frapper sur un clou » sans risque. Il se base sur un rapport, émis par la société d’inspection Vincotte, duquel il ressort qu’un permis environnemental a été demandé par les propriétaires actuels en 2014 et que de l’amiante a été trouvée dans l’hôtel. Ce permis environnemental est encore valable jusqu’en mai 2018.

Cependant, il semblerait que l’amiante ne sera pas enlevée du bâtiment de 30 étages dans les mois à venir. « Une élimination complète de l’amiante peut facilement coûter 50 millions d’euros, ce qui représente beaucoup d’argent. »

Malgré les possibles risques pour la santé, le nouveau propriétaire veut rouvrir le bâtiment sous le nom de Rogier Hotel en 2018.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous