Accueil Économie Consommation

Le spectre de la pénurie de foie gras plane sur les fêtes

Plombée par deux grippes aviaires, la production française est au plus bas. Le marché est tendu. Si tout le monde assure que la demande sera satisfaite, une hausse du prix n’est pas à exclure.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

C’est un incontournable de nombreuses tables de Noël ou de Nouvel An. Et lentement, alors que la fin de l’année approche, la tension monte : y aura-t-il une pénurie de foie gras au pic de la demande (chez nous, 55 % des achats sont concentrés en décembre) ? En cause : les épizooties de grippe aviaire qui ont frappé les élevages d’oies et de canards gras de l’Hexagone, et ce deux années de suite. En 2015-2016, c’était la souche H5N1 ; en 2016-2017, la H5N8. Dans les deux cas, le résultat a été le même : les autorités françaises ont décrété une période de vide sanitaire dans les départements touchés et des millions de palmipèdes ont été abattus. En deux ans, le cheptel français est passé de 37 millions de canards en 2015 à 23 millions cette année (– 38 %), alors même que les élevages ont pu rouvrir leurs portes en mai dernier. Selon le Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras (Cifog), la perte est estimée à plus de 250 millions d’euros pour la seule dernière épidémie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Bernard Dropsy, samedi 11 novembre 2017, 12:47

    Encore probablement un artifice publicitaire destiné à écouler un stock . De toutr façon, si c'est vrai , tant mieux et ce n'est pas moi qui m'en plaindrai ! Ceci ne représente que mon avis, évidemment .

  • Posté par Petitjean Marie-rose, samedi 11 novembre 2017, 11:18

    Le spectre de la pénurie de foie gras ! Un drame, vraiment ! Quel vocabulaire faudra-t-il employer quand on parlera de la pénurie d'eau ou d' aliments de base pour tant d'êtres humains sur notre planète ?

  • Posté par Mathieu Colmant, samedi 11 novembre 2017, 10:57

    La situation tend à se régulariser, mais on est encore loin du compte. Cette semaine, les prix d'achats des produits de canard (magret, foie gras,...) aux abattoirs sont 25% plus élevés que l'an dernier à la même époque. Tout le monde rogne sur les marges, mais la hausse des prix est garantie. Quant à la pénurie, si on essaie d'approvisionner tout le monde, les quantités ne sont pas encore au rendez-vous.

Aussi en Consommation

Tzatziki, le yaourt au concombre rafraîchissant

Parmi les spécialités grecques dont on se délecte en été, le tzatziki occupe une place de choix. Ce yaourt agrémenté de concombre et de menthe est apprécié pour sa fraîcheur. Il se déguste généralement à l’apéritif ou en entrée.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs