Accueil Opinions

Eric Dupont-Moretti: «Le procès, ce n’est pas le lieu du deuil!»

Éric Dupond-Moretti, qui a défendu Abdelkader Merah, défend bec et ongles le droit pour résister au terrorisme. « Celui-ci nous a conduits à une régression », dit-il. Au terme du procès Merah, il concède aux victimes « tous les droits ».

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 6 min

PARIS

Dans son bureau des beaux quartiers parisiens où il a récemment aménagé après avoir été longtemps inscrit au barreau de Lille, de nombreuses photos racontent son long parcours d’avocat. Un jeu d’échecs est posé sur la table basse, qui a appartenu à Jacques Vergès. Non loin, la barre qui a servi au comédien Fabrice Luchini à s’entraîner pour un rôle, sur ses bons conseils. Après cinq semaines d’audience tendue au procès d’Abdelkader Merah, le frère du tueur de Toulouse et Montauban, Éric Dupond-Moretti revient sur ce procès hors-norme, prologue d’une longue série à venir sur la vague d’attentats terroristes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs