Accueil Sports Autres sports Judo

Judo: seul Teddy Riner a pu arrêter Toma Nikiforov

Aux Mondiaux toutes catégories à Marrakech, Toma Nikiforov ne s’est incliné qu’en finale face à l’immense Teddy Riner, qui a décroché son 10e titre mondial.

Temps de lecture: 2 min

Toma Nikiforov a sans doute réussi l’un des plus beaux exploits de sa carrière, ce samedi, à Marrakech. Engagé aux Mondiaux toutes catégories, le Bruxellois, nº11 du ranking mondial des moins de 100 kg a, en effet, atteint la finale de cette épreuve relancée par la Fédération internationale de judo où il ne s’est incliné que face au Français Teddy Riner qui, pour l’occasion, a remporté son 10e titre mondial et conservé ainsi un brevet d’invincibilité entamé il y a plus de sept ans !

Nikifirov, qui rêvait de cet affrontement qu’il a dû attendre jusqu’à la fin de ces Mondiaux, a tout tenté dans cette finale a priori déséquilibrée. Mais face aux 140 kilos de son adversaire, il a été contraint de mettre les pouces, s’inclinant finalement 2 waza ari à 0 tout en résistant jusqu’au bout des 4 minutes du combat.

Tout au long de la journée, le sociétaire du Crossing de Schaerbeek, qui était l’un des judokas les plus légers du plateau, avait, jusque-là, multiplié les exploits, se débarrassant successivement du Marocain Hajji (IJF 72), du Géorgien Matiashvili (18), du Russe Mikhaylin (172) et du Japonais Kageura (24), chaque fois par ippon.

Dans ce tournoi le plus richement doté de l’histoire du judo, sa performance lui vaudra un chèque de 50.000 euros, dont il devra reverser 10.000 euros à son coach, Damiano Martinuzzi. Plus qu’un lot de consolation !

« L’impression d’être un nain en face de lui… »

« Je me suis bien amusé tout au long de la journée, a expliqué Nikiforov. J’ai battu quatre lourds par ippon, sans commettre d’erreurs, en respectant très bien les consignes de Damiano. Contre Riner et ses 140 kilos, malheureusement, je n’ai pas pu faire grand-chose. Il m’a toujours maintenu à distance avec son allonge. J’avais l’impression d’être un nain en face de lui ! Teddy, on se rend compte qui il est quand on l’a dans ses bras… N’empêche, sur le podium, j’étais triste malgré tout ; quand on arrive si près de la première marche, même si c’est Riner en face, on a envie de l’escalader… »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Judo

Charline Van Snick, un an sans combattre

La médaillée de bronze des JO 2012 a disparu des radars depuis les Jeux de Tokyo, qu’elle avait quittés légèrement commotionnée. Son retour ne semble pas être pour tout de suite.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb