Accueil Monde Asie-Pacifique

La station spatiale chinoise nous tombe sur la tête

La station inhabitée Tiangong-1 fera bientôt son entrée dans l’atmosphère. Certains morceaux pourraient s’écraser sur le continent européen.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Inactif depuis 2013 et aujourd’hui hors de contrôle, le module orbital chinois Tiangong-1 est en train de chuter lentement vers la terre depuis un peu plus d’un an maintenant. Début 2018, la station chinoise sans équipage, véritable laboratoire spatial de 12 m de long pour 3,3 m de diamètre devrait donc rentrer dans l’atmosphère après la fin de sa vie opérationnelle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Remi Baeyens, dimanche 12 novembre 2017, 19:26

    Pardon ! Ces stations devraient être conçues de manière à contrôler leur rentrée.

  • Posté par Remi Baeyens, dimanche 12 novembre 2017, 19:24

    Ces stations devraient être connues de manière à contrôler leur rentrée.

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs